Le conseil d’administration

PRÉSIDENT

  • Xavier DARCOS, Président de l’Institut français   

PARLEMENTAIRES

  • Gaëtan GORCE, Sénateur de la Nièvre, membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées
  • Jacques LEGENDRE, Sénateur du Nord, Vice-Président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication
  • Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire de Nantes, membre de la commission des affaires étrangères
  • Hervé GAYMARD, Député de Savoie, membre de la commission des affaires étrangères 

REPRÉSENTANTS DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

  • Anne-Marie DESCOTES, Directrice générale chargée des questions de la Mondialisation, de développement et de partenariats 
  • Yves Saint GEOURS, Directeur général chargé de l’administration 
  • Anne GRILLO, Directrice de la Coopération culturelle, universitaire et de recherche 
  • Jean-Paul SEYTRE, chef de la mission Échanges culturels et audiovisuel extérieur 
  • Christine BUHL, Contrôleur budgétaire et comptable ministériel 
  • Christian MASSET, Secrétaire Général 

REPRÉSENTANTS du ministère de la Culture et de la Communication

  • Laurence FRANCESCHINI, Directrice Générale des Médias et des industries Culturelles 
  • Christopher MILES, Secrétaire Général 
  • Michel ORIER, Directeur Général de la Création Artistique 
  • Vincent BERJOT, Directeur général des patrimoines 

REPRÉSENTANT du ministère de l’éducation nationale

  • Florence ROBINE, Directrice générale de l’enseignement scolaire 

 

 

Le conseil d’administration

REPRÉSENTANTS du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

  • Simone BONNAFOUS, Directrice Générale de l’Enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle 
  • Marianne DE BRUNHOFF, Déléguée des relations européennes – DREIC 

BUDGET

  • Alexandre KOUTCHOUK, Sous-Directeur du budget au ministère de l’Economie et des Finances

PERSONNALITÉS QUALIFIÉES

  • Charles DANTZIG, Écrivain Editions Grasset
  • Christine ALBANEL, Directrice France Télécom Orange
  • Patrick DE CAMBOURG, Président du Groupe Mazars
  • Jérôme CLÉMENT, Président de la Fondation de l’Alliance Française
  • Ghassan SALAMÉ, Ancien Ministre
  • Marc MANCEL, Secrétaire national à la Santé, Petite enfance, Protection sociale, Autonomie au Parti Socialiste 

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

  • Yves ACKERMANN, Président du Conseil Général du territoire de Belfort
  • François DE MAZIERES, Maire de Versailles représentant de l’AMF
  • Patrick KLUGMAN, Maire adjoint en charge des relations internationales et à la francophonie à la Mairie de Paris 

PERSONNEL

  • Marie RAYMOND, Responsable pôle Théâtre
  • Gaelle MASSICOT-BITTY, Responsable pôle musiques actuelles 
  • Lise DELMESTRE, Assistante à l’Institut francais

 

 

Organigramme

DIRECTION GénéRALE

Xavier DARCOS, Président Exécutif 
ANNE TALLINEAU, Directrice Générale Déléguée 
Nicolas GOMEZ, Secrétaire Général 
Nicole LAMARQUE, Secrétaire Générale adjointe 

AGENCE COMPTABLE 

Alain RAUX, Agent Comptable 

DÉPARTEMENT CINÉMA 

Valérie MOUROUX, Directrice 

DÉPARTEMENT COMMUNICATION

Caroline CESBRON, Directrice 

DÉPARTEMENT DÉVELOPPEMENT ET PARTENARIATS

Lazare PAUPERT, Directeur 

DÉPARTEMENT ÉCHANGES ET COOPÉRATIONS ARTISTIQUES

Sophie RENAUD, Directrice 
Marie-Cécile BURNICHON, Conseillère pour les arts visuels et l’architecture et Directrice adjointe

DÉPARTEMENT LANGUE FRANCAISE, LIVRE ET SAVOIRS

Christophe MUSITELLI, Directeur 

DÉPARTEMENT NUMÉRIQUE

Guillaume DUCHEMIN, Directeur

Organigramme

MÉCÉNAT

Paloma GARCIA, Responsable

DÉPARTEMENT DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIÈRES 

Nicole LAMARQUE, Directrice 

DÉPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES 

Nicolas GOMEZ, Directeur 

 

Les chiffres-clés

Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés
Les chiffres-clés

échanges
et coopérations artistiques

MISSIONS ET OBJECTIFS

MISSIONS 

Réunissant les secteurs du spectacle vivant, des musiques, des arts visuels et de l’architecture, le Département des échanges et coopérations artistiques a pour principal objectif d’inscrire les scènes artistiques françaises dans les lieux de visibilité internationaux (les lieux prescripteurs), contribuant ainsi à affirmer leur vitalité et leur pertinence dans le monde actuel. 

Le DECA participe également à la promotion de la diversité culturelle en renforçant la place des artistes du continent africain dans les grands circuits internationaux, en étant un acteur majeur du soutien au développement des opérateurs culturels de la société civile en Afrique ou dans les Caraïbes.

Au cœur des réseaux professionnels et dans un esprit partenarial avec le réseau culturel français, le Département contribue à construire, dans des territoires identifiés comme prioritaires, des stratégies de présences culturelles pour les secteurs qu’il représente. Il apporte conseil et expertise et facilite les échanges entre les professionnels français et étrangers. Cette politique internationale est menée en étroite concertation avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et le ministère de la Culture et de la Communication notamment dans le cadre de conventions avec la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) et la Direction générale des Patrimoines. 

OBJECTIFS 

Au croisement de priorités sectorielles et géographiques, l’action du DECA permet d’accompagner la visibilité de la création française et de rendre lisible l’importance accordée par notre pays à la culture, sa place dans l’économie mais aussi le développement de ces industries sur les marchés internationaux. Ceci implique un travail et un dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème artistique, en agissant à tous les endroits du développement des filières, en associant tous les acteurs concernés, afin de construire une action cohérente et pertinente à l’international. 

BUDGET 

Le Département des Échanges et Coopérations artistiques dispose d’un budget de 4 millions d’euros pour construire son action et accompagner des projets dans les secteurs du spectacle vivant et des musiques, des arts visuels et de l’architecture.
Ces moyens sont complétés par ceux du partenariat entre l’Institut français et les Collectivités territoriales sur un grand nombre d’opérations. 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

LES GRANDES OPÉRATIONS

Sur les territoires identifiés comme prioritaires, la construction de grandes opérations avec le réseau permet d’afficher la synergie d’action entre les postes et l’Institut français, et de travailler sur des projets à forte visibilité qui rendent possible le développement d’une communication en France et dans le pays concerné. 

FRIMAS AU QUÉBEC 

Tout au long de l’année, l’Institut français et le Consulat général de France à Québec ont proposé au public québécois et canadien un panorama de la création artistique contemporaine française dans toutes les disciplines, identifié sous une signature commune et originale : Frimas.

Ce programme pluridisciplinaire – spectacle vivant, musiques actuelles, arts numériques et visuels, littérature - a présenté un kaléidoscope de la création contemporaine française : Olivier Dubois, Valérie Belin, Julien Gosselin, Emilie Simon, Laurent Garnier, The Hacker, le Festival Actoral, Dominique Gonzalez-Foerster...

→ Depuis janvier, cette aventure culturelle a rassemblé 25 partenaires autour de 30 projets, 77 représentations et 434 artistes. 

INTÉGRALES BORIS CHARMATZ EN ALLEMAGNE 

Le festival Foreign Affairs présente à Berlin du 26 juin au 13 juillet 2014 cinq pièces de Boris Charmatz, dans le cadre du nouveau programme IntégraleS initié par l’Institut français.

Devenu en seulement 3 éditions l’un des plus influents en Allemagne et au rayonnement international, le festival Foreign Affairs est un temps fort ouvert à toutes les écritures contemporaines qui propose une programmation d’avant-garde, pluridisciplinaire et internationale.

Ce projet est la première opération du programme IntégraleS initié par l’Institut français en collaboration avec les services culturels des Ambassades à l’étranger. Un concept qui permet de soutenir dans une même ville, ou un même lieu, sur un temps resserré, la présentation de tout ou partie de l’oeuvre d’un artiste. Ce programme a pour objectif d’inciter les lieux de diffusion à offrir à leur public, au delà d’un spectacle, un parcours artistique d’au moins 4 ou 5 pièces de répertoire. 

Pour inaugurer ce programme, Boris Charmatz a présenté cinq pièces, dont deux d’entre elles 20 danseurs et Expo zero sont deux projets particuliers mêlant danseurs berlinois et français. 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Affiche FRIMAS
  • IntégraleS Boris Charmatz
  • IntégraleS Boris Charmatz
  • Festival DANSE
  • Festival ART²

DANSE ET ART² À NEW YORK

Aux États-Unis, la manifestation phare portée par les services culturels de l’Ambassade s’est déclinée en deux volets, un dédié à la danse (DANSE) et un autre aux arts visuels (ART²). Le temps fort de ce programme s’est déroulé au printemps, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication.

La France et les États-Unis ont beaucoup de centres d’intérêt communs. Pour autant leurs réponses face aux débats de société actuels dans les domaines de l’art et de la culture sont rarement identiques, parfois même opposées. Le point de départ de ces manifestations a donc été celui de « friction intellectuelle » qui a associé 66 partenaires et 271 participants. La méthodologie de ART² et de DANSE est une base de réflexion pour de futurs projets d’envergure dans d’autres domaines tels que le design (initiative envisagée pour 2016). Par ailleurs la collection de livres « presses du réel - New York Series » créée spécifiquement dans ce cadre va se poursuivre et générer de nouvelles publications critiques sur un certain nombre de sujets qui ne se limiteront pas aux échanges artistiques.

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

DANSE / A FRENCH AMERICAN FESTIVAL OF PERFORMANCE & IDEAS

Du 1er au 18 mai 2014, cette manifestation a présenté à New York une programmation autour de propositions mêlant arts visuels, danse, musique, performance.

Depuis plusieurs décennies les échanges entre artistes et professionnels français et américains n’ont cessé de se développer de part et d’autre de l’Atlantique, ponctués par des temps forts, festivals, tournées, créations et résidences. En 2001, l’édition du festival France Moves à New York a été un déclencheur permettant à la fois l’accroissement des liens entre la France et les États-Unis mais aussi une occasion de diversifier les esthétiques.

Pour cette opération, l’Institut français a souhaité mobiliser un certain nombre de partenariats privilégiés, entretenus avec les collectivités territoriales françaises: Ville de Lille, Ville de Paris, Ville de Rennes-Rennes Métropole, Ville de Toulouse, Région Languedoc-Roussillon, Région Poitou-Charentes, Spectacle vivant Bretagne.

Compagnies invitées : Cédric Andrieux / Christophe Ives, Alain Buffard, François Chaignaud / Cécilia Bengolea, Ashley Chen, Emmanuelle Huynh, Latifa Laabissi, Maud Le Pladec, Xavier Leroy, Lyon Opéra Ballet / Christian Rizzo, Frédéric Nauczyciel, Pierre Rigal, Christian Rizzo, Edmond Russo / Shlomi Tuizer, Thierry Thieû Niang, Claudia Triozzi, Annie Vigier / Franck Apertet, Les gens d’Uterpan, Emmanuelle Vo-Dinh, David Wampach.

ART², PLATEFORME INTERNATIONALE D’ART CONTEMPORAIN AUX ÉTATS-UNIS

En avril 2014, le festival ART² a présenté, à travers 35 événements à New York et 4 publications, le résultat de deux ans de discussions entre créateurs et professionnels autour de l’art contemporain et de ses perspectives.

Ce projet s’est organisé autour d’une plateforme de réflexion à l’initiative des services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis, en collaboration avec l’Institut français. Initiés en France et aux États-Unis, des ateliers de travail et de réflexion regroupant des professionnels français et internationaux se sont organisés et ont permis de faire émerger plusieurs thématiques portés chacun par des professionnels de l’art contemporain français et internationaux. ART² a généré des discussions sur 7 sujets fondateurs qui animent le milieu de l’art aujourd’hui : Histoire des Expositions, Art & Economie, Les Enjeux des Musées Aujourd’hui, Art & Société, Art & Politique, Théorie de l’Art et Critique d’Art. Le résultat a pris la forme aussi bien d’expositions, que de conférences, performances, workshops professionnels et publications.

→ ART² a ainsi mobilisé 42 partenaires, 114 participants de 11 pays différents, généré 11 expositions et plus d’une trentaine d’événements (conférences, rencontres, workshops). 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Pavillon français de la 14e exposition internationale d’architecture de Venise "La Modernité, promesse ou menace ?" © Luc Boegly
  • Pavillon français de la 14e exposition internationale d’architecture de Venise "La Modernité, promesse ou menace ?" © Luc Boegly

LE PAVILLON FRANçAIS DE LA BIENNALE D’ARCHITECTURE DE VENISE

Sous le thème La modernité, promesse ou menace ?, dont le commissariat a été confié à Jean-Louis Cohen, le Pavillon français de la 14e exposition internationale d’architecture de Venise (7/06 – 23/11/2014) a reçu une mention spéciale du jury. Le Pavillon français a proposé une lecture critique du chemin de l’architecture française vers la modernité, en réponse au thème d’ensemble de la biennale, Fundamentals. proposé par le commissaire général Rem Koolhaas. L’exposition a évoqué, avec quatre cas singuliers, les contradictions qui ont marqué l’« absorption » de la modernité architecturale par la France. Caractérisée par la conjonction d’une intervention publique massive et d’une culture constructive originale, l’architecture française a laissé entrevoir un monde meilleur, dont la réalisation s’est accompagnée de multiples difficultés et de vives frustrations. 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

LeS TemPS FORTS De L’AnnÉe 2014

CIRQUE

TOURNÉE COMPAGNIE XY

La Cie XY est un collectif de 17 acrobates réunis autour d’un spectacle, Le Grand C, qui s’est déjà joué à près de 250 reprises en France et en Europe. Jusqu’au 1er juin, la compagnie a donné 30 représentations aux États-Unis et en Amérique du Sud, essentiellement dans des festivals de renommée internationale. 

CAMILLE BOITEL

La Compagnie L’Immédiat / Camille Boitel était en tournée en mai et juin 2014 en Chine et au Japon où elle donnera une quinzaine de représentations du spectacle L’Immédiat.

À côté de cette grande tournée, la compagnie a mené un premier projet de coopération, pendant deux semaines à Takamatsu, porté par la compagnie et la Setouchi Circus Factory, avec le soutien des collectivités locales japonaises, en intégrant masterclasses, répétitions et création au Théâtre de Takamatsu d’un cabaret franco-japonais.

THÉâTRE

WAjDI MOUAWAD

Du 19 au 27 novembre 2014, le dramaturge Wajdi Mouawad, pour la première fois au Mexique, a présenté une partie de son œuvre, dont la pièce Seuls.

DANSE

Le festival Urban Corps de l’Alliance Française de Washington (AFDC) revient pour sa troisième édition du 18 avril au 3 mai 2014. Il réunit compagnies de hip-hop françaises et américaines.

Aurélien Kairo, Karla Polux et la Compagnie De Fakto; Urban Artistry (collectif de 15 danseurs); Brahim Bouchelaghem, Marie Greulich et la Compagnie Zahrbat; Amine Boussa, Jeanne Azoulay et la Cie Chriki’Z. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

MUSIQUES ACTUELLES

LE FESTIVAL MARSEILLAIS MARSATAC EN COLOMBIE ET ÉQUATEUR

L’Institut français s’attache également à accompagner l’exportation de l’ingénierie française en matière de festivals en lien avec des opérateurs locaux (ex : Les Nuits Sonores à Tanger, La Voix est Libre au Maghreb et Moyen Orient)

En 2012, à l’initiative du Festival GeneriQ en partenariat avec l’Institut français une délégation d’artistes et de professionnels français, s’est déplacée en Colombie. Les rencontres qui en ont découlé constituent la genèse de ce projet lancé en 2014.

Du 22 au 29 novembre 2014, invité au festival Soma en Colombie et aux fêtes de Quito en Équateur, le festival Marsatac est parti à la conquête de l’Amérique latine. Ses objectifs étaient les suivants : 

-  Faciliter la circulation d’artistes français, notamment originaires de Marseille, en Amérique Latine ;

-  Promouvoir la diversité artistique française en Colombie et Équateur ;

-  Renforcer les liens professionnels entre acteurs culturels français, colombiens et 
équatoriens ;

-  Développer la notoriété d’un festival de musiques actuelles français à l’international ;

-  Favoriser l’émergence d’artistes des 3 territoires ;

-  Défendre des esthétiques innovantes ;

-  S’inscrire dans un processus actif de rapprochement artistique entre la France, la Colombie et l’Équateur.

XXF - VERY VERY FRENCH EN TURQUIE

Après le succès de la première édition, le festival XXF-Very Very French, dédié aux musiques actuelles françaises à Istanbul, accueille du 5 au 14 novembre 2014 Sébastien Tellier, Breakbot & Irfane, Emilie Simon et d’autres représentants de la nouvelle scène musicale française.

Le festival XXF-Very Very French se tiendra à Istanbul du 5 au 14 novembre 2014. Cette deuxième édition propose des concerts inédits et exceptionnels de musiciens de la nouvelle génération française: Sébastien Tellier, Breakbot & Irfane, Emilie Simon, Zaza Fournier, Club Cheval, Yuksek, Forabandit. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Festival Marsatac
  • Création Wax Tailor
  • Festival So Frenchy so chic

CRÉATION WAX TAILOR EN COLOMBIE

Wax Tailor and The Phonovisions Symphonic Orchestra sera en concert en Colombie, à Bogota. Une recréation exceptionnelle du spectacle monté à Lille.

Wax Tailor a répondu à l’invitation de l’Orchestre Symphonique National de Colombie pour recréer le projet Wax Tailor and The Phonovisions Symphonic Orchestra monté au printemps 2014 à Lille. Trois concerts sont programmés les 9, 10 et 11 octobre au Théâtre Colon de Bogota, qui rouvre ses portes après de longues années de restauration.

SO FRENCHY SO CHIC EN AUSTRALIE

Le festival a accueilli du 10 au 19 janvier 2014 Lou Doillon, Lilly Wood and the Prick, Féfé et Babylone Circus. Le festival So Frenchy so chic, organisé par Cartell Music depuis 2012, se tiendra à Melbourne, et pour la première fois également à Sydney dans le cadre du Sydney Festival. Outre les deux festivals, les artistes se produiront également à Adelaïde et à Brisbane.

So Frenchy So Chic joue un rôle actif de mise en avant des artistes français. Le festival a accueilli les éditions précédentes Nouvelle Vague, Émilie Simon, Berry, Moriarty, Asa, Nadeah, Revolver, Carmen Maria Vega, et Mélanie Pain. Comme pour les éditions précédentes, une compilation de 28 titres sera distribuée. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

MUSIQUE CLASSIQUE ET CONTEMPORAINE

ANNIVERSAIRE RAMEAU

Jean-Philippe Rameau, dont on célèbre en 2014 les 250 ans de la disparition, était à l’honneur ce printemps, avec une tournée du Concert d’Astrée en Italie et à Hong Kong. 

En mai a également débuté au Mexique une série de représentations de l’opéra Pygmalion par l’orchestre baroque La Parténope. En juin, les Journées de la Musique Ancienne de Bratislava (Slovaquie) ont rendu hommage au compositeur en invitant bon nombre d’artistes français, dont l’ensemble Clément Janequin. Enfin, Amarillis et le ténor Mathias Vidal partiront en Russie en septembre prochain avec un programme de cantates et de pièces instrumentales du compositeur.

PERCUSSIONS CLAVIERS DE LYON EN CHINE

Les Percussions Claviers de Lyon donneront quatre représentations de West Side Story à Macao, Hong Kong, et à l’Auditorium de la Cité Interdite à Pékin jusqu’au 18 juillet 2014. Cette production pluridisciplinaire où se rencontrent musique, voix, dessin et numérique met à l’honneur des artistes lyonnais: les Percussions Claviers de Lyon, les Chœurs et Solistes de Lyon Bernard Tétu, le metteur en scène Jean Lacornerie et le jeune plasticien Etienne Guiol dont l’animation Dessine-moi... des lumières a été primée en 2013 à la Fête des Lumières.

FORUM DE L’IRCAM HORS LES MURS EN CORÉE

Les Ateliers du Forum de l’Ircam s’exportent pour la première fois en Asie du 29 avril au 1er mai à Séoul. Ils rassemblent artistes, chercheurs, ingénieurs, concepteurs sonores, enseignants... Les Ateliers du Forum suscitent la rencontre autour des technologies innovantes de la musique et du son. Ils sont accompagnés d’une transmission et d’une production artistique. Suite à la forte croissance des membres du Forum en Asie, les Ateliers s’exportent pour la première fois en Corée en partenariat avec l’Université de Hanyang. Objectifs: présentation et échanges technologiques autour du son et de la musique; montage de partenariats artistiques et industriels sur le long terme; transmission du répertoire de la musique contemporaine; mise en valeur du « made in » Ircam auprès du public, des artistes et des programmateurs locaux. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Exposition "Soleil politique" au Museion, Bolsano - Marta Minujín, El obelisco acostado, 1978, 1st Latin American Biennial of São Paulo, Courtesy of the artist
  • Les Percussions Claviers de Lyon
  • Forum de l’Ircam Hors les murs

ARTS VISUELS

PIANO, ÉCHANGES ENTRE LES CENTRES D’ART FRANÇAIS ET ITALIENS

Initiée en 2013, PIANO est une plateforme curatoriale franco-italienne créée à l’initiative de d.c.a/association française de développement des centres d’art, en étroite collaboration avec l’Institut français, à Paris et en Italie, l’ambassade de France en Italie et avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et de Nuovi Mecenati (Fondation des Nouveaux Mécènes) en Italie.

Ce projet se décline sous forme d’expositions, d’événements, de résidences croisées et prend également la forme d’un site internet jouant un rôle d’interface et de dialogue. Son design et l’animation éditoriale ont été confiés au magazine d’art italien Cura

En 2014, 17 structures se sont associées autour d’une vingtaine de propositions artistiques, dont certaines excèdent même cette géographie franco-italienne. Le premier temps fort de PIANO a lieu les 8 et 9 mai 2014 à Rome, avec le vernissage d’une des expositions à la Fondazione Giuliani, la tenue d’une table ronde à la Villa Médicis, suivie d’une performance au MAXXI Museo nazionale delle arti del XXI secolo. A l’horizon 2015, PIANO a pour vocation d’élargir les échanges à de nouveaux lieux français et italiens pour se tourner à terme vers l’Europe entière.

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Pierre Huyghe, Untitled (Made Ecosystem Centre Pompidou), 2013, Collection of Elisa Nuyten and David Dime, Ausstellungsansicht Museum Ludwig Köln, Photo © Ola Rindal, Courtesy the artist; Marian Goodman Gallery, New York/Paris; Esther Schipper, Berlin
  • Exposition Imagine France, le voyage fantastique Maia Flore, Les Thermes du Mont d’Or © Maia Flore / Agence VU’/ Atout France

LES MONOGRAPHIES MARQUANTES D’ARTISTES FRANÇAIS EN 2015 que nous avons soutenues sont -entre autres- celles de Pierre Huyghe au Ludwig Museum à Cologne et au LACMA à Los Angeles (cette exposition produite par le Centre Pompidou est citée parmi les plus importantes de l’année 2014), celle d’Orlan en Lettonie (qui a bénéficié d’une couverture presse exceptionnelle), Raymond Depardon, les trois projets d’Aurélien Froment à Vancouver, Bristol et Heidelberg, celle de Kader Attia au Liban. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

ARCHITECTURE

DEUXIÈME RENCONTRE DU PROGRAMME « INSOUTENABLE ARCHITECTURE » EN AMÉRIQUE LATINE

La deuxième Rencontre France / Amérique latine Insoutenable architecture ? s’est tenue à Cali (Colombie) du 20 au 24 octobre 2014 sur le thème L’espace public et sa ré-appropriation.

Ce projet, initié en en 2013, à l’occasion de la 10e Biennale d’architecture de Saõ Paulo, en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Communication – direction générale des Patrimoines –, avec la participation des cinq ambassades françaises (Brésil, Colombie, Vénézuela, Haïti et Mexique) et avec l’appui scientifique du Laboratoire International pour l’Habitat Populaire, a pour objectif de créer les conditions d’un débat international continu et renouvelé sur les phénomènes urbains actuels.

Cette démarche, inscrite dans la durée, veut permettre la confrontation critique d’acteurs impliqués dans la production urbaine et architecturale (architectes, urbanistes, philosophes, géographes, anthropologues, responsables politiques, représentants populaires...) en France et dans les cinq pays invités, à propos de la réalité et des ambitions urbaines de la ville d’accueil annuelle. Ainsi, chaque année, ces travaux seront abordés sous l’angle d’une question urbaine et sociale spécifique définie en dialogue avec le pays d’accueil.

EXPOSITIONS ITINÉRANTES

Produite avec Atout France, l’exposition Imagine France propose un dialogue entre des sites patrimoniaux français et la vision onirique de l’artiste Maia Flore. Elle a reçu une très belle réception en France et a été très largement diffusée dans le monde. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

LES FOCuS

FOCUS est un dispositif initié par l’Institut français, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, destiné à accompagner les professionnels étrangers dans le repérage des scènes artistiques françaises.

Les FOCUS sont organisés en partenariat avec des manifestations rassembleuses en France ou autour de partenaires qui mobilisent l’intérêt des professionnels étrangers.
Ils se déclinent dans les champs du spectacle vivant pour la danse, le théâtre et le cirque et pour les arts visuels et consistent à réunir sur quelques jours les professionnels d’un secteur autour d’un programme/ parcours artistique.

L’objectif des FOCUS est :

  •  de faire connaître des artistes et des œuvres,
  •  de favoriser les rencontres entre professionnels français et internationaux,
  •  d’inciter de nouvelles synergies favorisant la production et la diffusion de créations françaises.  

ARTS VISUELS

Dans le secteur des Arts visuels, les FOCUS consistent en l’accueil en France, pendant 5 jours, d’un groupe de 10 à 15 professionnels étrangers (directeurs d’institutions, commissaires d’exposition) de pays prescripteurs, travaillant dans des institutions identifiées. Ses professionnels sont identifiés avec l’aide du réseau culturel français à l’étranger.

→ Créés il y a 5 ans, les FOCUS arts visuels ont généré avec succès :

  •  l’invitation de plus de 100 commissaires internationaux en France,
  •  plus de 50 projets d’expositions dans le monde, mettant à l’honneur le travail de plus de 100 artistes français dans le monde.

FOCUS ARTS VISUELS DU PRINTEMPS (20 - 25 MAI)

Les temps forts de ce FOCUS ont été la visite du Salon de Montrouge, le projet Choice premier week-end des collectionneurs à Paris, et la visite du Centre Pompidou Metz.

→ 11 commissaires internationaux ont participé à ce programme, 19 lieux et manifestations dédiés à l’art contemporain ont été visités et 56 professionnels/artistes français rencontrés. 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

FOCUS ARTS VISUELS D’AUTOMNE (20 – 25 OCTOBRE 2014)

Les temps forts de ce FOCUS ont été la Foire Internationale de Paris et la Biennale de Rennes.

→ 11 commissaires internationaux ont participé à ce programme, plus de 15 lieux et manifestations dédiés à l’art contemporain ont été visités et 45 professionnels / artistes français rencontrés.

 

FOCUS DEDIÉ À LA PHOTOGRAPHIE (9 - 14 NOVEMBRE 2014)

Il s’agit du premier FOCUS dédié à la photographie et à l’image sous toutes ses formes. Il s’est déroulé pendant la foire Paris Photo et le 17e Mois de la Photo à Paris.

→ Réunissant 10 commissaires internationaux, il a permis la visite de 12 lieux et manifestations, de 11 rencontres avec des artistes, dans leurs ateliers ou dans des expositions. 

 

MUSIQUES ACTUELLES

Pour la 2ème année consécutive, l’Institut français a organisé, en partenariat avec le MaMA (Marché des Musiques actuelles) et le Bureau Export, un FOCUS consacré aux Musiques actuelles. Cette opération de promotion et de mise en relation professionnelle s’est tenue dans le cadre de la 5ème édition du MaMA à Paris, du 15 au 17 octobre 2014. Ce Focus a bénéficié du soutien du réseau culturel français à l’étranger (Ambassades, instituts français, Alliances françaises) pour l’invitation des professionnels internationaux.

Parallèlement, un focus consacré au marché chinois a été proposé dans le cadre du MaMA, ainsi qu’une nouvelle édition d’Equation musique, programme de soutien à la présence sur les marchés des professionnels de la filière musicale des pays du sud, mis en œuvre en partenariat avec l’OIF.

→ Ces différentes actions menées par l’Institut français ont permis d’inviter au MaMA 90 professionnels issus de 40 pays, et de renforcer la dimension internationale de cette plateforme professionnelle devenue incontournable. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Festival MaMA
  • Focus Arts du Cirque

ARTS DU CIRQUE 

L’Institut français organise pour la deuxième fois un FOCUS dans le domaine des Arts du Cirque. Cette édition s’est tenue à Toulouse dans 6 théâtres différents puis à Auch dans le cadre du festival CIRCA.

À cette occasion, l’Institut français a impulsé une dynamique de collaboration entre 6 théâtres de Toulouse et son agglomération: Le Lido, le Théâtre Garonne, la Grainerie, les Théâtres Sorano-Jules Julien, l’Usine, Odyssud et le Théâtre National de Toulouse- Midi-Pyrénées. Cette mise en réseau donne lieu à une programmation exceptionnelle dans le domaine des Arts du Cirque sur plus de 10 jours à Toulouse.

Le Focus Cirque propose aux invités de prendre part aux différentes rencontres et présentations mises en œuvre dans le cadre du festival CIRCA : rencontres avec les artistes, présentations de projets et présentations des différents acteurs institutionnels œuvrant dans le domaine du cirque contemporain : HorsLesMurs Centre National de ressources pour le Cirque et les Arts de la Rue, Jeunes Talents Cirque Europe, Circostradda.

→ Ce programme de promotion et de mise en relation professionnelle a accueilli plus de 80 professionnels de 30 pays du 17 au 21 octobre 2014. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

LeS PROgRAmmeS Du DeCA

Les programmes sont des outils qui ont une action structurante, via des actions ciblées sur des territoires, des secteurs ou des publics spécifiques.

PROGRAMMES THÉMATIQUES

THÉÂTRE EXPORT

Ce programme, initié par l’Institut français avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication permet à des artistes français de réaliser une création théâtrale à l’étranger, avec des acteurs permanents d’un théâtre ou en partenariat avec une compagnie ou un festival international. L’objectif étant de favoriser les retours de ces créations en France.

TEATROSKOP

Lancé en 2012, Teatroskop, a pour ambition de développer les échanges dans le domaine du spectacle vivant entre la France et les pays de la région, c’est-à-dire l’ensemble de l’espace ex-yougoslave mais aussi la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, l’Albanie, la Grèce et la Turquie. Le projet s’inscrit désormais officiellement dans le protocole d’accord « pour le développement de relais spécialisés à l’étranger» signé courant 2013 par l’Institut français, le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère des Affaires étrangères.

→ L’année 2014 aura permis de réaliser :

-  le soutien à des mobilités et missions de prospection, notamment pour permettre à des professionnels de la région d’être présents au FOCUS Théâtre aux réunions plénières de l’IETM,

-  le soutien à la participation d’artistes français aux phases préparatoires de projets qui aboutiront à des créations dans la région en 2015.  

INSERTION PROFESSIONNELLE DES COMMISSAIRES D’EXPOSITION FRANÇAIS

Initié en 2012, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication (DGCA), ce programme à destination des commissaires d’exposition français est construit pour répondre à un double objectif : favoriser la diffusion du travail et des recherches de commissaires français et encourager leur insertion et leur visibilité, dans des réseaux professionnels internationaux. Ainsi, des partenariats «sur mesure» ont été construits avec les structures partenaires internationalement identifiées, en accord avec les objectifs définis.

 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

En 2014, 6 partenariats ont été réalisés avec :

Independent Curators International (ICI), New York
Banff Centre, Banff, Canada
Delfina Foundation, Londres
Schloss Solitude, Struttgart
SOMA, Mexico
Song Eun Fondation, Séoul

ENTR’ECOLES

Le programme Entr’écoles est élaboré par l’Institut français, la Direction générale de la création artistique (DGCA) du ministère de la Culture et de la Communication, l’Association nationale des écoles supérieures d’art (ANdEA) et la Coordination nationale des enseignants des écoles d’art (CNEEA).

Ce programme participe d’une volonté de valorisation de l’offre française en matière de savoir-faire, de formation, d’enseignement, de recherche et de création. Son objectif est de favoriser les échanges entre les écoles supérieures d’art territoriales et nationales sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication et les écoles d’art / universités ou autres structures étrangères afin d’aboutir à la réalisation de projets communs susceptibles d’élargir le champ de la coopération pédagogique.

En 2014, 5 projets ont été soutenus, impliquant 10 écoles d’art :

-  Dynamograma : École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy / Parkers Box, NYC, États-Unis.

-  Penser lʼinvisible–Art et invisibilité: École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Agglomération (Esbama) / Universität der Künste Fakultät bildende Kunst, Berlin, Allemagne.

-  Fieldwork : Marfa, international research programme, États-Unis : École Supérieure des Beaux Arts de Nantes / HEAD Genève, Suisse.

-  Workshop Alexandrie - Narration connectée : École Supérieure d’Art d’Aix en Provence, EPCC Félix Ciccolini / Université d’Alexandrie, Faculté des Beaux-Arts, Egypte.

-  Atelier design et innovation sociale Reims-Foussana : École supérieure d’Art et de Design de Reims / Centre de Réhabilitation des Métiers d’Art, Tunis, Tunisie. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

PROGRAMMES TRANVERSAUX

TRANSARTE

Initié par l’Institut français avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, le programme TransARTE favorise la circulation et la promotion des formes de création nées de l’hybridation des processus et des disciplines artistiques, qui élargissent aujourd’hui les frontières du contemporain. Conçu comme un label, ce programme innovant a été lancé en 2012 en Europe et en Amérique Latine et se développe désormais avec de nombreux partenaires à travers le monde.

Pendant l’été 2014, le programme TransARTE a poursuivi son aventure en Amérique Latine en s’associant aux festivals les plus emblématiques dans la promotion de la création contemporaine internationale.

-  Première étape : en Argentine, à Buenos Aires en partenariat avec le festival Panorama Sur. Artistes invités: Tarek Atoui, The Metastable Circuit, François Chaignaud/Cécilia Bengolea avec la performance (M) IMOSA.

-  Deuxième étape : au Mexique, au festival Transversales. Organisé dans les villes de San Luis Potosi et Mexico, le festival Transversales a su s’imposer comme l’un des festivals les plus intéressants au Mexique et dans le continent sud-américain, en mettant au cœur de sa programmation l’innovation et la prise de risque. Pour TransARTE il accueillera le spectacle Philippe Quesne / Vivarium Studio, L’effet de Serge, présenté le 3 août à San Luis Potosi, et le 8 et 9 août à Mexico, puis à Bogota accueilli par le Mapa Teatro.

Et aussi... En avant première de la troisième édition de TransARTE en Italie, qui se déroulait en septembre et octobre 2014 en partenariat avec le réseau de festivals Finestatefestival et l’Institut français d’Italie, le Santarcangelo festival a présenté les 13 et 14 juillet Suite N° 1 abc, mise en scène Joris Lacoste / Encyclopédie de la Parole. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • L’effet de Serge, spectacle de Philippe Quesne / Vivarium Studio pour le festival TransARTE

LeS FOnDS eT LeS BuReAuX SPeCIALISÉS

Dans le domaine du spectacle vivant et des arts visuels, l’Institut français s’appuie sur des postes spécialisés pour mener des missions de fond dans des territoires prescripteurs. Il s’agit :

- d’une part, des relais spécialisés dans le domaine du spectacle vivant : bureau du théâtre et de la danse en Allemagne, relais spectacle vivant en Serbie.

- de bureaux ou relais spécialisés dans le domaine des arts visuels à Berlin, New York, Londres. En 2014, ce dispositif a été complété par la création de deux nouveaux relais spécialisés, pour le spectacle vivant au Chili et pour les arts visuels en Chine. Ces relais bénéficient du soutien du ministère de la Culture et de la Communication.

- d’autre part, des fonds qui permettent de soutenir des projets spécifiques, grâce à des financements croisés (français et étrangers). 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

En 2014, les activités marquantes pour ces relais et fonds sont :

IMPULS, DIAPHONIQUE, FACE

3 fonds de soutien à la création musicale contemporaine en lien avec les instituts français et le Bureau export de la musique.

  Impuls permet la réalisation de projets de coopération franco-allemande autour de la création musicale contemporaine.
 Diaphonique soutient les projets de coopération franco-britannique autour de la création musicale contemporaine.
  FACE permet le développement de projets de coopération franco-américaine autour de la création musicale contemporaine.

  

FAjE : UN FONDS DE SOUTIEN POUR LE jAZZ

Dédié au soutien de projets de coopération franco-américaine autour de la création jazzistique.

 

LE FONDS FRANCO-AMERICAIN POUR LE THÉÂTRE CONTEMPORAIN BUREAUX

 

EXPORT DE LA MUSIQUE FRANÇAISE

L’Institut français a apporté un soutien conséquent aux cinq Bureaux Export de la musique française à l’étranger (Allemagne, États-Unis, Royaume-Uni, Brésil, Japon) pour mener, avec les partenaires locaux, des opérations concertées visant à développer de façon durable la présence française dans ces marchés.

 

FLUXUS, FONDS FRANCO-BRITANNIQUE POUR LES ARTS VISUELS

Fonds franco-britannique initié par l’Institut français du Royaume-Uni.

Il promeut les artistes émergents des deux côtés de la Manche en soutenant financièrement leurs projets d’exposition tout au long de l’année.
Le British Council a rejoint les partenaires de Fluxus en 2013. En 2014, Fluxus a soutenu 20 projets d’exposition: 12 projets au Royaume-Uni, 7 projets en France et 3 projets de commissariat. Parmi ces projets, citons la proposition de Neil Beloufa qui a été produite par l’ICA Londres et qui a connu depuis une itinérance en Espagne. L’artiste est nominé pour le Prix Marcel Duchamp 2015. 

 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

LE BUREAU DU THÉâTRE ET DE LA DANSE EN ALLEMAGNE

Ce bureau a pour mission de développer, sur la durée, la présence des artistes contemporains français ou vivant en France sur le territoire allemand, dans les domaines du théâtre contemporain, de la danse contemporaine, du nouveau cirque, du théâtre d’objets et de marionnettes ainsi que des arts de la rue. 

 

LE BUREAU DES ARTS PLASTIQUES, BERLIN

Le Bureau des Arts plastiques a pour missions de contribuer au rayonnement de la scène artistique française Outre-Rhin et de sensibiliser les acteurs allemands du monde de l’art, tant institutionnels que marchands, à la création contemporaine française dans les domaines des arts visuels, de l’architecture, de la mode et du design. Il apporte un soutien aux institutions allemandes qui exposent et diffusent le travail de plasticiens français ou vivant en France. Sont soutenus de manière prioritaire les projets d’expositions monographiques d’artistes émergents organisés par des institutions novatrices ainsi que par des partenaires reconnus par les professionnels au plan national, voire international.

 

FONDS FRANCO-ALLEMAND PERSPEKTIVE

En 2014, le bureau des arts plastiques a lancé le Fonds franco-allemand Perspektive pour les arts visuels et l’architecture. 

Lancé en mai 2014, le fonds Perspektive promeut l’échange des idées, des compétences et des pratiques innovantes dans les domaines de l’art contemporain et de l’architecture. Il accorde une place centrale au déplacement des artistes, architectes et professionnels concernés en France et en Allemagne.

Initié et conduit par le bureau des arts plastiques et de l’architecture de l’Institut français d’Allemagne, en étroite collaboration l’Institut français, le ministère de la Culture et de la Communication, le Goethe-Institut et avec le soutien de la Deutsche Bank, son objectif est d’intensifier la coopération artistique entre les deux pays. À l’issue du premier appel à projets lancé à l’automne 2014, plus de 50 candidatures ont été reçues. À l’issue de la première commission qui s’est déroulée en janvier 2015, 6 projets ont retenu l’attention du comité d’experts. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques
  • Affiche Équation musique

AFRIQUE ET CARAïBES EN CRÉATIONS / MUSIQUES

ÉQUATION MUSIQUE

L’Institut français et l’Organisation Internationale de la Francophonie se sont associés depuis 2008 autour d’Équation musique pour permettre à des structures de la filière musicale des pays du sud de participer à des marchés professionnels (Babel Med Music, Womex, Moshito, MASA, MaMA, Visa for Music) sous une bannière commune avec une meilleure visibilité. Cette présence permet aux acteurs de la filière musicale de faire connaître leurs activités, de mettre en place des collaborations interafricaines, et d’inscrire leurs productions musicales ainsi que leurs artistes dans les circuits internationaux. Ce programme facilite également l’intégration aux réseaux professionnels et la participation à leurs grands rendez-vous. En 2014 : Zone Franche (rendez-vous en France et au Sénégal) et Arterial (4° Conférence panafricaine sur l’économie créative à Rabat, Maroc).

En 2014 : GarGar (Kenya) à Babel Med Music (Prix France musique 2014 pour les Musiques du monde), Moona (Sénégal) et Nakhané Touré (Afrique du sud) au MaMA, Joel Sebunjo (Ouganda), Mehdi Nassouli (Maroc) et Lexxus (RDC) au Visa for music.
Pour le MaMA, Équation Musique s’est déroulé en lien étroit avec le Focus Musiques Actuelles. Avec 13 professionnels, 2 artistes présentés en concerts, une session de networking Meet Africa et un apéro-professionnel, l’Afrique a eu une présence remarquée, et de plus en plus reconnue, au sein de ce marché qui joue un rôle important dans le paysage international des musiques actuelles.

→ Depuis 2008, 38 professionnels de 24 pays et 28 de leurs artistes ont bénéficié de ce programme. 

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

AFRIQUE ET CARAïBES EN CRÉATIONS / ARTS VISUELS

Deux lauréats du programme Visa pour la Création ont participé à la grande exposition du Grand Palais dédiée à l’art d’Haiti - Haiti, deux siécles de création contemporaine.

BIENNALE DE DAK’ART 2014

Dans le cadre de l’édition 2014 de ce grand rendez-vous de l’art contemporain africain, le programme Afrique et Caraïbes en créations de l’Institut français a soutenu deux projets : 

Mémoires du futur : les nouvelles pratiques éditoriales

L’association Afrikadaa propose une journée d’études rassemblant historiens d’arts, directeurs de publication, critiques d’arts et artistes. Une attention particulière est portée aux revues numériques avec le développement de l’usage du web, lequel a prouvé, en Afrique et dans ses diasporas, l’émergence de pratiques éditoriales innovantes dans leur rapport aux nouvelles écritures et lectures interactives des supports dématérialisés. Cette rencontre scientifique sera suivie par les ateliers-débats et le vernissage de l’exposition L’acte éditorial live de la revue Afrikadaa.
Liens : www.biennaledakar.org/2014 et www.afrikadaa.com

Congo(s) ; esthétiques en partage

Les Ateliers Sahm de Brazzaville visent à inscrire une nouvelle génération d’artistes congolais sur la scène artistique internationale, en les amenant participer à Dak’Art 2014. Il s’agit de mettre en dialogue le travail de 8 jeunes artistes du Congo-Brazzaville et du Congo-Kinshasa avec des techniques et supports seront variés : peintures, installations, vidéos, dessins.
Lien : www.atelierssahm.org

IFmapp_ArtsVisuels
échanges
et coopérations artistiques

AFRIQUE ET CARAïBES EN CRÉATIONS / DESIGN

LIAISONS URBAINES 2 –PLACE-FONTAINE DE N’DjAMENA

Expérimentation transformation d’espace - Tchad

Liaisons urbaines est un projet de mise en valeur d’espaces publics de villes africaines par des interventions qui croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine. Ces interventions pérennes associent habitants, opérateurs culturels, et concepteurs du cadre de vie et des arts visuels : designers, architectes, plasticiens.

Après le réaménagement de la place vodoun Agonsa Honto à Porto-Novo (Bénin), le deuxième volet démarre à Ndjamena avec le réaménagement de la place Chagoua autour de ses fontaines.
http://liaisonsurbaines.institutfrancais.com/

IFmapp_ArtsVisuels

Langue française, livre et savoirs

OBjECTIFS

Composé de quatre pôles (Livre et traduction, Idées et Savoirs, Coopération éducative et linguistique, Appui au réseau) ce nouveau département a pour objectif de développer partout dans le monde de nouveaux relais d’influence pour la France, de valoriser l’expertise française, et de l’inscrire dans les grands débats mondiaux.

Pour y parvenir, ce département accompagne le réseau français à l’étranger dans la mise en œuvre de ses actions en lui fournissant des outils innovants adaptés à des publics ciblés, en développant fortement l’appui à la mobilité vers la France pour de jeunes professionnels du monde entier et le partage de compétences, en se mettant au service des enseignants et des départements de français, en encourageant l’insertion des jeunes chercheurs français dans les circuits internationaux, et en participant, enfin, à une promotion active de la littérature française et francophone.

L’année 2014 a été celle d’une réflexion approfondie sur les outils du département, leur mise en cohérence, celle du lancement de nouvelles initiatives numériques au service du réseau français dans le monde et des professionnels.

BUDGET

Afin de développer son action, le Département Langue française, Livre et Savoirs dispose d’un budget de 4 206 716 euros incluant le FSP. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

LIVRE ET TRADUCTION

L’industrie du livre est la première industrie culturelle française à l’exportation. Le français est la deuxième langue traduite dans le monde après l’anglais. L’Institut français inscrit son action en faveur du livre et de la traduction dans une double stratégie d’influence intellectuelle et de développement économique. 

Avec les bureaux du livre du réseau culturel français à l’étranger, il soutient les éditeurs étrangers désireux de développer une politique de publication de titres traduits du français dans les domaines de la littérature générale, des sciences humaines et sociales, de la littérature jeunesse ou de la BD, grâce aux Programmes d’aide à la publication. Partenaire de la Fabrique des traducteurs, il favorise l’émergence d’une nouvelle génération de traducteurs littéraires du français vers le chinois, le russe, l’espagnol, l’arabe....

Il assure la promotion de la création éditoriale de langue française et de ses acteurs à travers l’invitation d’auteurs français dans le cadre des grandes manifestations littéraires internationales (festivals, foires, salons) et son programme de bourses Stendhal pour les projets d’écriture à l’étranger. Soucieux de conduire cette action dans un esprit de réciprocité, il co-organise les invitations faites aux pays et villes étrangers au Salon du livre de Paris.

Enfin, il accorde une attention particulière au soutien à la création et à l’édition au Sud francophone (Maghreb, Afrique subsaharienne, Caraïbes) ainsi qu’à la coopération européenne et internationale dans le domaine des politiques du livre. 

L’action du pôle Livre et traduction s’articule avec celle des chargés de missions livre et des instituts français qui :

-  incitent les éditeurs étrangers à acquérir des droits de traduction d’auteurs francophones 

-  favorisent le renouvellement des traducteurs et anime des réseaux de traducteurs 

-  attribuent à ces éditeurs étrangers des aides à la publication 

-  aident à la promotion des ouvrages à travers l’invitation d’auteurs (lancement, tournées...) 

-  favorisent la présence de la production éditoriale et des auteurs francophones dans les circuits intellectuels et artistiques, les circuits économiques (foires et salons) et les grandes manifestations littéraires prescriptrices.  

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Traduction de "Zone" de Mathias Énard en croate

70% du budget Livre et traduction pour des actions « supports »

Les deux tiers du budget Livre et traduction sont consacrés à la traduction - le Programme d’aide à la publication / cession de droits (50 % du budget), et la participation à la Fabrique des traducteurs (15 %). Si l’on ajoute le programme d’aide la publication du « français vers le français» / programme Nord-Sud (20000 euros – 2%), c’est 67% du budget Livre et traduction qui est redistribué aux éditeurs et au CITL-ATLAS.

Le deuxième grand poste de dépenses actuellement contraint, est la présence au Salon du livre de Paris (80 000 euros) et la participation de l’Institut français à l’invitation d’honneur du pays et des villes invités (42000 euros) soit 13% du budget. Cette présence est une opération de visibilité de l’Institut français auprès du secteur du livre mais également des grands intervenants du secteur culturel et une opération de communication auprès du public. 

Ces deux postes correspondent en grande partie à des actions de support pour les postes, pour le débat d’idées, pour la communication. Ils participer à fédérer et à structurer l’action du réseau des chargés du livre. 

 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

LES PROGRAMMES

PROGRAMME D’AIDE À LA PUBLICATION

Depuis 25 ans, les Programmes d’aide à la publication (PAP) ont permis de contribuer à la traduction de près de 20 000 titres d’auteurs français dans 80 pays. Outil majeur pour le développement de l’influence française à travers le monde.

Les programmes d’aide à la publication / aide à la cession s’adressent aux éditeurs étrangers qui souhaitent faire traduire et publier des auteurs français. Les projets peuvent relever de domaines littéraires variés : littérature, sciences humaines, jeunesse, BD, théâtre, poésie, publications universitaires et scientifiques...

→ En 2014 : 486 ouvrages aidés par l’Institut français, 112 éditeurs français, 286 éditeurs étrangers.

FABRIQUE DES TRADUCTEURS

La Fabrique des traducteurs est soutenue par l’Institut français depuis 2010 et mise en œuvre par le Collège International des Traducteurs Littéraires à Arles (C.I.T.L). Elle permet de renouveler et de développer le réseau de traducteurs professionnels et a formé 90 traducteurs depuis sa création. En constituant un noyau de traducteurs d’une même génération, elle favorise le repérage ou l’émergence de structures qui apportent un soutien au travail des traducteurs dans leurs pays, en développant de nouveaux partenariats. Ce programme a pour ambition de faire émerger une nouvelle génération qualifiée de traducteurs littéraires, aptes à jouer un rôle de passeurs entre les langues et les cultures. Ont été organisés en 2014, un atelier français-italien, un atelier français-chinois, et un atelier français-polonais. 

MISSION STENDHAL

Ce programme soutient chaque année des auteurs francophones qui souhaitent séjourner à l’étranger, durant un mois au moins, dans le cadre d’un projet d’écriture. En contrepartie, les écrivains apportent leur concours à la programmation et aux actions menées par le réseau culturel français à l’étranger.

11 Lauréats et 11 pays en 2014: Gilles Biassette (Usa), Julien Blanc-Gras (Qatar), Elsa Boyer (Japon), Marie Cosnay (Grèce), Thierry Cruvellier (Sierra Léone), Hugues Fontaine (Madagascar), Luba Jourgenson (Argentine), Dominique Meens (Finlande), Lorette Nobécourt (Japon), Anthony Poireaudeau (Canada), Frédéric Werst (Algérie). 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Fabrique des traducteurs français/chinois © ATLAS
  • Fabrique des traducteurs français/italien © ATLAS
  • Lorette Nobécourt, lauréate Stendhal 2014 © Roberto Frankenberg

AIDE À LA CESSION NORD/SUD

Le programme d’aide à la cession Nord-Sud aide les éditeurs du continent africain à acquérir les droits de livres d’auteurs francophones publiés initialement au Nord, afin de faciliter leur circulation au Sud à des prix adaptés au marché local. Le programme peut également soutenir des projets de co-édition (impression, transport), des actions de promotion (documents de communication, invitation d’auteurs) ou aux frais de fabrication (impression notamment). Il sera revu profondément en 2015. 

ÉVOLUTION DE IFVERSO

Créée en 2012, IFverso a été créé dans le but de devenir la plateforme des œuvres françaises traduites en langues étrangères.

En 2014, le pôle Livre & traduction a traité les bases existantes avec un moteur de recherche dans le cadre du second volet de la datavisualisation. L’hétérogénéité des bases (en langue arabe, en mandarin etc.) limite l’exploitation de ces données.

Il a donc été décidé de repenser IFverso comme une plateforme numérique à destination du réseau, en y intégrant les ressources nécessaires à leurs actions. Il s’agit, dans un premier temps, d’une plateforme intermédiaire qui sera agrémentée de différents contenus rédigés par nos partenaires (Société Européenne des Auteurs, Quais du polar...).

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • South Ken Kids Festival - Impro Quentin Blake et Daniel Maja © IFR
  • Frédéric Beigbeder, Catherine Fruchon-Toussaint, Dany Laférriere © Luca Lomazzi

PROMOTION DES AUTEURS FRANCOPHONES À L’ÉTRANGER

L’Institut français s’associe à des manifestations littéraires d’envergure dans le monde entier – festivals, colloques, débats, rencontres – en assurant la venue d’auteurs de langue française. Il est notamment partenaire de la Word Alliance, qui rassemble 8 grands festivals littéraires internationaux et se propose de développer des passerelles entre les festivals pour permettre aux écrivains de circuler davantage et créer des projets littéraires à l’échelle mondiale.

Quelques exemples :

  • 7e édition du festival littéraire et de bande dessinée Feuille d’Automne (Japon / 31 octobre - 29 novembre 2014) ;
  • 5e édition du Festival de la fiction française (Italie, 23 janvier - 1er mars 2014) ;
  • Salon du livre francophone de Beyrouth (Liban, 1er - 9 novembre 2014) ;
  • South Ken Kids Festival (Londres, 17 – 23 novembre 2014).

SALON DU LIVRE DE PARIS 2014


L’Institut français, partenaire officiel du Salon du livre de Paris, qui s’est tenu Porte de Versailles du 21 au 24 mars 2014, a participé à l’accueil du pays et de la ville invités, l’Argentine et Shanghai.


Fréquentation : 200 personnes (Scène des Auteurs). 

 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

IDÉES ET SAVOIRS

Au sein du département, ce pôle a pour objectif d’inscrire les intellectuels et chercheurs français dans les échanges et débats internationaux. En dialogue avec les institutions universitaires et scientifiques, son action se situe à l’intersection entre l’univers de la recherche et celui du débat d’idées. Ses objectifs est d’accompagner les initiatives du réseau culturel français à l’étranger, de mettre celui-ci en relation avec chercheurs et experts, et de proposer des dispositifs originaux de sensibilisation aux apports de la réflexion française contemporaine.

Son action s’articule en trois grandes missions :

  • Confronter les idées, à travers l’organisation par le réseau culturel de plus de 70 débats par an, autour d’enjeux politiques, sociaux, environnementaux... mais également de l’actualité des sciences et techniques à travers des actions de culture scientifique.
  • Renouveler les savoirs, en soutenant la traduction, la diffusion et la circulation des œuvres de nouvelles générations de chercheurs en sciences humaines et sociales, et en soutenant leurs déplacements.
  • Partager des compétences, en proposant à de jeunes étudiants et professionnels du monde entier trois dispositifs de mobilité: les programmes CultureLab, LabCitoyen et Safirlab. Les participants, lors de leur venue en France, peuvent ainsi approfondir leur réflexion, développer leurs outils et leurs savoir-faire afin de structurer leurs projets et leurs engagements. 
IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

CONFRONTER LES IDÉES : LE PROGRAMME DÉBAT D’IDÉES

Le développement du débat d’idées figure parmi les priorités stratégiques du ministère des Affaires étrangères et du développement international. Il doit permettre de faire entendre des voix françaises au cœur des débats qui parcourent les sociétés civiles étrangères et participe pleinement de la mission d’influence portée par l’Institut français.

La confrontation des idées repose sur deux piliers: le Fonds D’Alembert, d’une part, et le programme de promotion des sciences humaines et sociales, d’autre part, qui aide le réseau culturel français à l’étranger à identifier et valoriser les «nouvelles scènes intellectuelles » françaises.

L’Institut français s’attache par ailleurs à promouvoir la culture scientifique et technique à l’étranger. Il met notamment à la disposition du réseau culturel et scientifique des expositions itinérantes destinées à un large public, sur des thèmes qui reflètent l’actualité des sciences et de l’innovation technologique françaises.

Tourné tant vers le grand public que vers les experts et les décideurs, le programme Débat d’idées vise, en prêtant attention au contexte chaque fois singulier où ces échanges s’inscrivent, à animer et nourrir la réflexion collective tout en y promouvant les contributions françaises. Il met à disposition des postes diplomatiques des produits numériques (vidéos, articles, tribunes) leur permettant de créer et alimenter des espaces de débat virtuels et réels avec les sociétés civiles. 

 

 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

LES APPELS À PROJET

Le Fonds d’Alembert

Le Fonds d’Alembert est un appel à projet lancé par l’Institut français afin de soutenir l’organisation de colloques, tables rondes et cycles de rencontres au sein d’établissements du réseau culturel français à l’étranger (Ambassades, instituts Français, Alliances Françaises, IFRE).

Un effort particulier a été porté, en 2014, sur le dialogue entre le chargé de mission Débat d’idées et les postes en amont du dépôt du projet (identification des intervenants, discussion sur le format et le budget des opérations notamment).

→ En 2014 : 50 projets retenus (sur 135). 

Thématiques

Les projets de Débats d’idées soumis dans le cadre du Fonds d’Alembert doivent correspondre aux orientations thématiques définies lors du comité de pilotage, qui tient compte des questions identifiées comme stratégiques par le ministère des Affaires étrangères, et pour lesquelles la recherche française dispose d’une forte expertise à l’international.

10 des projets sélectionnés portaient sur la commémoration du Centenaire de la Première guerre mondiale et ont fait l’objet d’un soutien en cofinancement avec la Mission du Centenaire. Ces projets ont donc obtenu une aide supplémentaire, oscillant entre 1 500 € et 4500 €. 

Le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) Jeunesse

Le ministère des Affaires étrangères a demandé à l’Institut français de mettre en place à partir de 2013 le volet Débat d’idées du projet mobilisateur de Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) pour 5 pays au sud de la Méditerranée (Algérie, Egypte, Libye, Maroc, Tunisie). Le Fonds de Solidarité Prioritaire a pour objectif principal « d’exprimer la solidarité de la France vis-à-vis de la jeunesse des pays de la rive Sud de la Méditerranée». Le programme du Fonds de Solidarité Prioritaire «Solidarité avec la jeunesse des pays du Sud de la Méditerranée » vise à soutenir la participation des acteurs de la jeune génération algérienne, égyptienne, libyenne, marocaine et tunisienne à la vie publique de leur pays. Du 10 janvier au 7 février 2014 un appel à projets a été lancé par l’Institut français. Trois projets ont été déposés et ont pu se réaliser en 2014: en Egypte (Mouvements sociaux et société civile sur le pourtour méditerranéen : Quel avenir ?), Tunisie (Forum Jeunesse 2014 – Monastir ) et Algérie (Forum Jeunesse). 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

LES EXPOSITIONS

Charles de Gaulle et l’Amérique Latine

En commémoration du 50ème anniversaire du voyage du Général de Gaulle en Amérique Latine, une exposition numérique a été mise en place en partenariat avec une dizaine de pays sud-américains au cours de l’année 2014. Conçue par le pôle Idées et Savoirs de l’Institut français de Paris et coproduite avec la Fondation Charles de Gaulle, cette exposition a été déployée dans plusieurs pays d’Amérique Latine.

Cartooning for Peace

L’initiative Cartooning for Peace est née en 2006 au siège des Nations Unies où Kofi Annan et Plantu organisent un colloque «Désapprendre l’intolérance». La mission de cette association est de promouvoir une meilleure compréhension et un respect mutuel entre les populations de différentes cultures et croyances. Le partenariat entre l’association et l’Institut a permis de proposer à de nombreux postes la diffusion de cette exposition ; il a également donné lieu au déploiement de l’exposition dans plusieurs établissements scolaires français. Depuis mars 2013, l’exposition a été présentée dans plus d’une dizaine d’établissements scolaires français.

CULTURE SCIENTIFIQUE

L’appel à projet annuel IF Sciences

Lancé en 2011, cet appel à projets encourage le réseau culturel à développer des actions à forte visibilité comme les Fêtes de la science, organisées avec les partenaires nationaux (musées, fondations, universités, etc.), et qui promeuvent la science et la technologie françaises. Ces évènements ciblent prioritairement les jeunes générations, lycéens et étudiants. Pour l’année 2014, les thématiques concernaient notamment le climat et l’énergie, les agricultures familiales, le patrimoine culturel la ville durable. 27 projets ont été retenus.

Expositions scientifiques

L’Institut français a, depuis plusieurs années, développé une offre d’expositions itinérantes, sur la base notamment des projet retenus par IF Sciences. Ces expositions (de 80 à 150m2, pour certaines interactives), produites en partenariat avec des acteurs de la culture scientifique française (en particulier des Centres de Culture Scientifique, Technique et Industrielle en région), sont orientées vers le grand public et mises à disposition du réseau culturel français et de ses partenaires locaux de coopération. Elles portent sur l’actualité des sciences, des technologies et de l’innovation. La dernière exposition en date, produite en 2014, est consacrée aux agricultures familiales.  

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

RENOUVELER LES SAVOIRS : LE PROGRAMME SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

À travers la circulation de chercheurs et intellectuels français d’aujourd’hui, ainsi que la traduction et la diffusion de leurs travaux, le programme Sciences humaines et sociales – nouvelles scènes intellectuelles vise à une meilleure reconnaissance internationale de cette nouvelle génération de chercheurs.

De la philosophie à la sociologie, à l’histoire, à l’économie ou encore à l’anthropologie, ce programme cherche à promouvoir dans le monde les travaux des chercheurs français: leur apport, leurs recherches, leurs publications. L’objectif : renouveler la perspective dans les différentes disciplines qui composent les humanités en donnant un plus large écho à ces chercheurs qui s’expriment de façon pertinente sur les questions de notre temps.

Une activité de veille et de cartographie est menée, à l’attention du réseau culturel et de ses interlocuteurs, à travers la publication de rapports sur les grands enjeux de la recherche en sciences humaines et sociales, et les conditions de son rayonnement international. De même, de nombreux contenus numériques (publications scientifiques, recensions par les meilleurs spécialistes) sont mis à disposition, en français et en traduction anglaise, à travers des partenariats avec les sites et portails français de référence revues.org et laviedesidees.fr. Ils permettent de donner un accès direct à l’actualité de la recherche. De nombreux ateliers et projets de soutien sont en place pour promouvoir et développer la traduction d’ouvrages français dans les domaines des sciences humaines et sociales, mais aussi de la culture scientifique, de la philosophie, et de l’histoire.

SOUTIEN STRATÉGIQUE

Étude Sciences humaines en traduction

Le livre étant l’un des principaux vecteurs de diffusion des échanges intellectuels internationaux, la question de la traduction des ouvrages est primordiale.

Le pôle Idées et Savoirs de l’Institut français a reçu livraison de l’étude Sciences humaines en traduction lancée en 2011 par le programme SHS. Menée au centre européen de sociologie et de science politique (CEESSP) et dirigée par Gisèle Sapiro (CNRS – EHESS), cette étude traite de la circulation internationale des ouvrages de sciences humaines et sociales et leur traduction, en s’appuyant sur trois études de cas : États-Unis, Royaume-Uni et Argentine. 

 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

Humanités numériques

Les formes nouvelles de collaboration entre informaticiens et chercheurs en sciences humaines renouvellent profondément les formes, les rythmes et la circulation de la recherche en SHS. Le programme SHS de l’Institut français a mené, en 2014, plusieurs actions visant à analyser et à renforcer le positionnement français dans ce nouveau paysage technique et scientifique.

 

Publication de l’étude Humanités numériques–État des lieux et positionnement de la recherche française dans le contexte international

Le département Langue française, livre et savoirs a publié l’étude réalisée par Marin Dacos et Pierre Mounier, animateurs du CléO.

 

Soutien à la création de l’association francophone des humanités numériques Humanistica.

L’Institut français a soutenu la participation de six jeunes chercheurs à l’assemblée fondatrice de cette association francophone « des six humanités numériques » lors de la conférence Digital Humanities qui s’est tenue cette année en Suisse (8/7/2014, Lausanne). L’objectif de l’association est de faciliter la structuration de la communauté d’acteurs francophones dans la recherche numérique, et en promouvoir la visibilité à l’international.

 

École doctorale Sciences humaines et numériques à Beyrouth

Le projet s’est inscrit dans le cadre d’une coopération bilatérale avec le ministère de l’Enseignement Supérieur du Liban. Il consiste en l’organisation d’une Master class suivie d’un séminaire, à destination de près de 20 jeunes doctorants en Sciences Humaines. Les objectifs de cette coopération sont le renforcement du potentiel de recherche des universités libanaises, mais aussi le soutien des écoles doctorales dans leur structuration de la recherche en sciences humaines et sociales.  

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

ÉVÉNEMENTS ET RENCONTRES : PHILOSOPHIE, HISTOIRE, SCIENCES SOCIALES

Philosophie

Nuits de la philosophie

Initié en 2010 par la Nuit de la philosophie de l’École Normale Supérieure, à Paris, et prolongé à Londres en 2012 et 2013, le cycle des Nuits de la philosophie a connu en 2014 un vif succès au travers de trois opérations.

 

Nuit du Logos2 mai 2014 – Athènes (Grèce)

Sur une idée du directeur du département de philosophie de l’École Normale Supérieure, cette soirée a été thématisée autour de la notion grecque du logos. La présence d’un public très jeune (étudiants et jeunes actifs) est preuve du succès de cette manifestation.

→ Plus de 30 intervenants dont 15 français, 3 528 visiteurs.

 

Nuit européenne de la philosophie13 juin 2014 – Berlin (Allemagne)

Pour cette quatrième édition de la Nuit de la philosophie, l’Institut français de Berlin s’est vu accueillir des philosophes venus de toute l’Europe autour de nombreuses thématiques.

→ Plus de 60 philosophes de 13 pays d’Europe, 5 000 visiteurs. 

 

Nuits des philosophes21 novembre - Rabat / 22 novembre - Casablanca (Maroc)

Le pôle Idées et Savoirs et l’Institut français du Maroc ont organisé l’événement de la Nuit des philosophes en réunissant des philosophes français et marocains autour de 6 thèmes de réflexion.

→ 15 philosophes français, 20 philosophes marocains, 5 000 visiteurs à Rabat et 4 000 à Casablanca. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Mathieu Potte-Bonneville et Driss Jaydane, Nuit de la philosophie à Casablanca. © Institut français du Maroc
  • Raphaël Meltz, Patrick Boucheron et Oscar Mazin, les rencontres franco-mexicaines sur l’histoire globale "Combien de mondes ? – ¿Cuantos Mundos ?" © Mathieu Potte-Bonneville
  • Voyage d’étude d’un groupe de chercheurs en sciences sociales, 20ème commémoration du génocide des Tutsi rwandais © Mathieu Potte-Bonneville

Histoire

L’année 2014 a été avant tout marquée par l’extension du cycle d’opérations consacrées à l’histoire globale (thématique propice à la mise en valeur d’échanges transnationaux, et à la promotion de la contribution française à ce nouveau courant de la recherche), et par le voyage d’historiens au Rwanda, qui a témoigné de l’intérêt des échanges entre sociétés civiles et chercheurs dans un contexte diplomatique difficile, et a bénéficié d’un fort retentissement médiatique (semaine d’émissions sur France-Culture).

Dix jours au Rwanda

Voyage d’historiens sur les lieux du génocide                                                                  Du 31 mars au 9 avril 2014 – Rwanda

A l’occasion de la 20e commémoration du génocide des Tutsi, un groupe de chercheurs français en sciences sociales se sont rendus au Rwanda sur les lieux de mémoire des événements de 1994. A l’initiative de Stéphane Audoin-Rouzeau, historien de la Première Guerre et directeur d’études à l’EHESS. Le programe SHS a assuré l’organisation de ce voyage, en partenariat avec l’Institut français du Rwanda.

→ 9 participants (professeurs, sociologues, étudiants,anthropologues).

→ Un reportage de 52 min a été réalisé par l’équipe d’Emmanuel Laurentin, producteur de l’émission France Culture La Fabrique de l’Histoire afin de restituer ces événements. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

PARTAGER LES COMPÉTENCES : LES PROGRAMMES D’ATTRACTIVITÉ

Les programmes d’attractivité développés par l’Institut français accueillent chaque année en France de nombreux jeunes du monde entier, pour des stages d’une durée d’une à deux semaines. En 2014, 140 jeunes venus de 80 pays se sont rendus en France grâce à ces programmes. Portés sur la culture, les droits de l’homme ou l’action citoyenne et les nouveaux médias, ils visent tant à renforcer les compétences des participants qu’à renouveler l’image, l’attractivité et l’influence de la France. Distincts des dispositifs dédiés à la mobilité étudiante comme des séjours de découverte touristique du pays, leur objectif est, à travers le soutien aux talents, aux engagements et aux projets des générations montantes, de prendre date avec celles et ceux qui joueront un rôle moteur dans la vie sociale et culturelle de leurs pays. 

Ces programmes s’ajustent aux attentes des participants mais aussi aux préoccupations de notre époque. Chaque programme vise à accompagner étroitement les préoccupations des jeunes : aussi la phase de sélection, dont les modalités sont variables selon les dispositifs, vise-t-elle avant tout à sonder la motivation des futurs participants et à mieux connaître leurs projets et leurs attentes. Cette prise en compte du projet personnel oriente le contenu et le déroulement du séjour. De même, dans le cadre de SafirLab, les jeunes de la zone ANMO se voient proposer des rencontres professionnelles individualisées en fonction de leur projet, dont le contenu est directement pris en compte lors de la phase d’élaboration du programme.

Ces programmes sont exigeants, car encadrés par un cahier des charges détaillé. Le parcours proposé par les partenaires de l’Institut français permet d’alterner séminaires, ateliers, rencontres, et visites culturelles. Ce rythme intensif favorise non seulement le renforcement des compétences, mais aussi le rapprochement et la solidarité entre les participant(e)s, car chaque groupe se voit inviter à s’impliquer de manière collaborative dans les activités proposées.

Une démarche active : au cours des différents programmes, un travail d’atelier permet aux jeunes (encadrés par leurs tuteurs et formateurs) de réaliser leurs propres productions: livres numériques, clips vidéos, supports graphiques, etc. Gages d’une implication active, ces productions sont également une manière de donner écho, visibilité et pérennité aux programmes, à travers la publication en ligne et la diffusion sur les réseaux sociaux ; elles peuvent aussi (dans le cadre du programme Safirlab) constituer des outils de communication directement mobilisables, à leur retour, par les jeunes porteurs de projets. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Des lauréats du LabCitoyen 2014 reçoivent leur attestation de participation au programme © Juliette Robert

CULTURELAB

Le programme propose aux 18-30 ans francophiles et apprenants de français des séjours leur permettant, tout en renforçant leur niveau de langue, de rencontrer des professionnels de la culture dans les domaines suivants: cinéma, théâtre, musique, arts visuels et numériques.

→ CultureLab 2014 en chiffres
11 sessions programmées, 139 participants, 43 postes ont fait une demande de places.

 

LABCITOYEN

Ce programme propose aux jeunes de 18 à 25 ans francophiles, apprenants de français et engagés dans les questions de citoyenneté un séjour autour des grandes thématiques des droits de l’Homme à travers une série de conférences, débats, tables rondes et ateliers.

Troisième édition du programme, LabCitoyen 2014 s’est déroulé du 6 au 16 juillet et le thème choisi était « Les droits de l’homme au XXIème siècle à l’ère du numérique, et la lutte contre les discriminations ».

→ LabCitoyen 2014 en chiffres
80 jeunes, plus de 60 pays, 59 postes demandeurs. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Hind Touissate, participante marocaine du SafirLab 2014, présente son projet « Art pour le Maroc » lors de l’inauguration du programme. © Juliette Robert
  • Nawres Hassen, participante tunisienne du SafirLab 2014, s’apprête à prendre la parole au nom du programme à l’Institut du monde arabe. © Juliette Robert
  • Deux participants marocains et libyens du SafirLab 2014 travaillent à l’élaboration d’un projet de recyclage lors d’un BarCamp organisé à La Mutinerie. © Juliette Robert
  • Ghadeer Al-Sanawy, participante yéménite du SafirLab 2014, est interviewée par TV5MONDE sur son projet "Sheba’s Return". © Juliette Robert

SAFIRLAB

Véritable programme d’accompagnement pour la société civile engagée sur les questions de citoyenneté, de médias et de gouvernance dans le monde arabe, SafirLab a rassemblé 22 acteurs du changement à Paris du 9 au 23 novembre 2014.

Conçu comme un laboratoire du changement, SafirLab met à disposition de ses participants un ensemble d’outils (formations en gestion de projet, ateliers nouveaux médias, tutorat personnalisé et rencontres professionnelles) destiné à développer et ancrer les initiatives citoyennes sur le long terme.

Ces participants ont été sélectionnés parmi plus de 700 candidatures en Égypte, en Jordanie, en Libye, au Maroc, en Tunisie et au Yémen sur la qualité de leurs projets et de leur engagement citoyen. SafirLab, c’est donc l’émergence d’un réseau professionnel fondé sur des valeurs communes et le partage d’expériences.

Le programme SafirLab a été élaboré à la demande du MAE par le département Langue Française Livre et Savoirs de l’Institut français et Canal France International. 2014 fut la troisième édition du programme.

→ SafirLab 2014 en chiffres
22 jeunes, 6 pays (issus du partenariat de Deauville), 26 intervenants (experts et professionnels). 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

COOPÉRATIOn ÉDuCATIVe eT LInguISTIque

OBjECTIFS

Au sein du département Langue française, Livre et Savoirs, le pôle Coopération éducative et linguistique a donc pour objectifs :

  • de développer en fonction des priorités géographiques des relais d’influence pour la France via la dimension langue française ;
  • de valoriser l’expertise française dans le secteur éducatif et linguistique ;
  • d’accompagner le réseau français à l’étranger dans la mise en œuvre de ses actions de coopération pour le français, notamment les actions de renforcement de la place de la langue française dans les systèmes éducatifs (du préscolaire à l’universitaire).

 

ENSEIGNEMENT BILINGUE - PLURILINGUE

Si l’enseignement bilingue connaît un bel essor dans un nombre croissant de pays, les problèmes qui se posent sur le terrain sont nombreux : manque de maîtrise des enseignants de disciplines dites «non linguistiques», défaut de reconnaissance des enseignants par les autorités éducatives nationales, absences ou faiblesse des politiques linguistiques en faveur du bilinguisme scolaire...etc.

Face à ces réalités qui sont autant de défis de coopération et de diplomatie éducative, l’Institut français met en place un faisceau d’actions visant à renforcer la position des postes vis-à-vis de leurs partenaires nationaux et leur fournir des moyens de coopération. 

Cartographie mondiale de l’enseignement bilingue

Cet effort de recensement des filières bilingues francophones a également pour objectif de donner une vision précise et claire de la situation de l’enseignement bilingue dans le monde et de l’état de notre coopération dans ce domaine.

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

Fonds pour l’enseignement bilingue 2014

Le Fonds pour l’enseignement bilingue est un appel à projet lancé annuellement par l’Institut français afin de soutenir l’organisation d’actions à destination des cadres éducatifs, des enseignants et formateurs et des élèves des établissements à filières bilingues francophones.

Le Fonds pour l’enseignement bilingue est un outil essentiel de coopération et d’accompagnement des postes. Il contribue en effet à permettre aux postes de répondre avec souplesse aux besoins identifiés localement en matière d’enseignement bilingue en concevant des projets ciblés et adaptés.

→ En 2014, 12 projets soutenus sur 26 présentés.

Si l’enseignement bilingue connaît un bel essor dans un nombre croissant de pays, les problèmes qui se posent sur le terrain sont nombreux : manque de maîtrise des enseignants de disciplines dites «non linguistiques», défaut de reconnaissance des enseignants par les autorités éducatives nationales, absences ou faiblesse des politiques linguistiques en faveur du bilinguisme scolaire... etc. 

 

Génération bilingue

En 2014 s’est tenue la deuxième édition de ce programme de mobilité qui a réuni 60 lycéens des filières d’enseignement bilingue francophone de 33 pays.

Cette deuxième édition a inscrit résolument Génération bilingue dans les attentes des postes et des établissements scolaires avec lesquels ils travaillent (les 60 places disponibles ont suscité une forte demande). Ce programme permet de dynamiser et valoriser le réseau des filières bilingues. Le séjour, conçu autour d’activités pédagogiques et de découverte qui font écho aux disciplines enseignées en français, est en effet un puissant agent de motivation qui marque durablement les jeunes voyageurs. Le concours a par ailleurs mobilisé de nombreux établissements scolaires ainsi que les familles des élèves inscrits. Il a également rencontré un excellent relais médiatique, en particulier sur les réseaux sociaux. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Journal francophone en Bosnie-Herzégovine, Fonds bilingue 2014
  • Génération bilingue 2013, en visite au Château de Chambord

Séminaire LabelFrancEducation

Un séminaire réunissant les 72 directeurs et coordinateurs de sections bilingues des établissements labellisés a été organisé par l’Institut français les 4 et 5 décembre, au CIEP de Sèvres.

Lancé en 2012, ce Label est accordé aux établissements scolaires étrangers qui offrent à leurs élèves un enseignement de disciplines non linguistiques enseignées en français et répondent à un certains nombre de critères de qualité. Le réseau ainsi créé est conçu comme une alternative au réseau des établissements homologués.

→ En 2014, 56 établissements du monde entier avaient acquis le label sur les cinq continents.

 

Séminaire international et visite d’étude

Un séminaire international Enseignement bilingue : encourager la mobilité des élèves et enseignants a été organisé par l’Institut français en partenariat avec le Centre de linguistique appliquée de l’Université de Franche-Comté du 19 au 22 mai 2014 à Besançon. 20 cadres éducatifs, chefs d’établissements et conseillers pédagogiques venus de 15 pays ont ainsi pu développer des projets de mobilité en partenariat avec des institutions éducatives françaises. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

NUMÉRIQUE ÉDUCATIF

La langue française est confrontée au défi du numérique. Elle doit s’affirmer comme l’une des grandes langues relais de la mondialisation, profiter pleinement de l’effet Internet qui offre aux grandes langues une plateforme mondiale de communication, d’échanges professionnels, de formation afin de renforcer sa place dans un monde numérique multipolaire qui redonne toute sa chance au pluralisme linguistique et culturel.

Cette priorité entre en effet en résonnance avec ce qui s’avère être dans les années qui viennent le défi majeur : la relève générationnelle et l’identification des publics auxquels, dans l’espace culturel, éducatif, associatif, social, politique et économique, -tous partie prenante de l’espace numérique- nous souhaitons prioritairement nous adresser. D’où l’attention portée en 2014 à :

  • la structuration des communautés en favorisant le développement d’un réseau social professionnel de l’éducation en français (IFprofs) ; 
  • la mutualisation de bonnes pratiques avec la cartographie des initiatives du réseau et la mise à disposition de ressources numériques (portail « IFmapp TICE » et enquête sur les cours en ligne menée de juin à décembre 2014) ;
  • la mise en place d’un environnement culturel pour l’apprentissage avec la « Bibliothèque de l’apprenant» sur la plateforme «Culturethèque», les volets «Langue française» et «Éducation au cinéma» du portail «IFcinéma» ou la diffusion dans le secteur éducatif des expositions numériques interactives produites par le DLFLS (en 2014, l’exposition 14-18 en partenariat avec l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger) ;
  • la mise à disposition de dispositifs numériques de formation comme le dispositif de professionnalisation à distance «PROFLE» ou la plateforme du français professionnel « IFos » développée en 2014 ;
  • l’accompagnement du réseau dans le développement de projets numériques liés à la formation, à l’enseignement et à la production de ressources (Fonds TICE) ;
  • l’appui à des actions de formation à l’enrichissement de contenus scientifiques francophones en ligne, par exemple en 2014 dans le cadre du projet Afripedia qui vise à augmenter le nombre de contributions africaines francophones sur Wikipedia ou avec le projet Mondoblog piloté par l’Atelier des médias de RFI. 
IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Fonds TICE
  • Portail IFmapp TICE

Fonds TICE 2014

Le Fonds TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) permet de soutenir le développement de projets éducatifs innovants, comme le développement de dispositifs numériques et de centres d’auto apprentissage. Les actions s’adressant aux publics et partenaires de la coopération éducative et linguistique sont prioritairement retenues. Une attention particulière est également accordée aux projets de dimension régionale et à ceux ancrés dans un environnement logiciel libre.

Exemples de Projets soutenus en 2014 :


  • Argentine, Délégation générale des Alliances françaises, Apprentissage auto-dirigé : dispositif, conseil et TICE.
  • Brésil, Alliance française de Sao Paulo, L’utilisation des outils nomades tactiles pour la création de parcours didactiques au service des compétences orales (réception et production).
  • Corée du Sud, Institut français, Création d’une application mobile, French City.
  • Cuba, Alliance française de Cuba, Développement de la banque de ressources multimédia pour le français à Cuba.
IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

Le réseau social de l’éducation en français « IFprofs »

Projet phare du pôle Coopération éducative et linguistique, initié et conçu en 2014, cette plateforme dédiée aux acteurs francophones des systèmes éducatifs et de la formation verra le jour en 2015. 

 

Étude sur les cours de français en ligne

L’Institut français a piloté en 2014 une étude intitulée Quel dispositif de cours de français en ligne pour le réseau culturel ?. Elle a été réalisée de mai à novembre par le cabinet « Conseil e-learning 2.0 » sélectionné suite à une procédure d’appel à candidature.

Une vingtaine de cours de français en ligne proposés dans le réseau ont été cartographiés, afin de recenser l’offre existante et de l’analyser à l’aide d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs.

Cette analyse sur les plans pédagogique, économique, technique et organisationnel a été accompagnée d’un travail de «benchmark» et d’une analyse des besoins du réseau dans ce secteur très stratégique (mutualisation des prestations techniques, formation au tutorat, acquisition de ressources libres de droit, campagne marketing).

L’Institut français dispose désormais d’un état des lieux précis ainsi que de recommandations opérationnelles qui pourraient être mises en œuvre en 2015 selon les orientations de la direction. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

FRANçAIS DANS L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Le soutien aux départements universitaires de français, aux facultés de sciences de l’éducation, aux filières francophones professionnelles du supérieur et aux centres universitaires de langues est un levier efficace pour renforcer la formation initiale et continue des formateurs et enseignants et donc développer la qualité générale de l’enseignement du et en français dans le monde.

 

Programme « Dialogue d’expertise »

Créé en 2013 par l’Institut français et mis en œuvre en partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), ce programme a pour but d’offrir aux départements universitaires d’études françaises et aux centres de langues universitaires une expertise sur l’ensemble de leur activité ou sur une question spécifique portant sur leur activité de formation ou de recherche.

Dialogue d’expertise accompagne les acteurs universitaires dans leur démarche de rénovation et de diversification de leur offre de formation, avec une attention particulière portée à l’attractivité et au lien formation/emploi. Il constitue pour les Postes un outil de coopération pour le français dans l’enseignement supérieur. Un ensemble de référentiels et de guides de procédure a été élaboré et est accessible à tous, garantissant la transparence du dispositif.

http://dialoguedexpertise.org

Un premier bilan très positif

Pour sa première année d’exercice, le programme Dialogue d’expertise a tenu ses promesses et a atteint d’emblée une vitesse de croisière avec une quinzaine de missions réalisées. La montée en charge et l’ensemble des procédures fonctionnent de manière fluide. Les 80 experts sont très impliqués dans le programme et y apportent enthousiasme et compétence, cela permet de répondre de manière fine à la plupart des demandes. Outre leur qualité d’enseignants-chercheurs, tous ont exercé des responsabilités administratives au sein de leur établissement (chef de département, doyen). Les experts fonctionnent en binôme associant un français et un universitaire originaire de la zone à expertiser, favorisant ainsi des réels transferts d’expérience et la constitution d’une véritable culture commune de l’expertise.  

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

Formation à distance PRO-FLE

PRO FLE est un programme de formation en didactique du français langue étrangère (FLE). Lancé en 2008 autour d’un partenariat entre le MAEDI, le CNED et le CIEP, la gestion en a été dévolue à l’Institut français en 2011. Un quatrième module (module introductif) a été diffusé en 2014. PRO-FLE est un outil pertinent pour renforcer les structures nationales de formation initiale ou continue des professeurs. Depuis 2008, plus de 5 000 inscriptions ont été enregistrées.

Toutes les parties prenantes soulignent la nécessité d’une évolution du produit. Si le contenu scientifique reste pertinent, l’ergonomie, la distribution et la communication autour de PRO FLE doivent être revus. Ce constituera l’objectif principal de ce projet en 2015.

 

FSP 100 000 professeurs pour l’Afrique

L’année 2014 a été consacrée à la production de la plateforme du français professionnel IFos, à la diffusion du programme PRO-FLE, au développement de la banque de ressources en français professionnel NumeriFOS et au programme Dialogue d’expertise. Il s’agissait donc à la fois d’exploiter sur le continent africain et de pérenniser des programmes existant (PROFLE, Dialogue d’expertise) et de créer un dispositif d’importance: IFos/NumeriFOS (voir ci-après).

Enfin, 7 missions Dialogue d’expertise ont permis d’accompagner des universités africaines dans la modernisation de leur structure de formation de professeurs de et en français (voir précédemment).

 

Structuration de réseaux universitaires francophones

Notre action s’est également concentrée en 2014 sur la constitution et le développement de réseaux de chercheurs en didactique et linguistique : le Réseau universitaire sud-américain d’enseignants-chercheurs en langue française et cultures francophones (CLEFS-AMSUD), l’UNIFA (Université francophone d’Asie du Nord-Est) et le Forum mondial Héraclès. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Séance de travail à l’École Normale Supérieure de Niamey au Niger, lors de la visite d’expertise du 14 au 18 janvier 2014 © Flavien Anno
  • Lancement de « 100 000 professeurs pour l’Afrique », le 20 mars 2014, par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Stratégie de conventionnement

La stratégie de conventionnement vise à positionner l’IF Paris au coeur d’un réseau de partenaires et à mettre à disposition du réseau la force de frappe d’établissements ou de réseaux d’établissements partenaires.

  • AUF (Agence universitaire de la francophonie, 750 établissements membres) : partenariat effectif sur 3 opérations en 2014 : Afripédia, Réseau CLEFAmSud et PRO-FLE.
  • CCI Paris Ile-de-France dont le centre de langue peut être assimilé à un département universitaire.
  • Campus-Fle : groupement d’une quarantaine de départements universitaires de français. Mise à disposition du Réseau d’une expertise en pédagogie et en ingénierie de la formation.
  • ESIT (École supérieure d’interprètes et de traducteurs, Paris 3): l’école forme les meilleurs traducteurs/interprètes de conférences et a développé une méthodologie d’enseignement qui peut être proposée comme modèle.
  • Un rapprochement avec l’AFD sur ces sujets sera effectué en 2015. 
IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

FRANçAIS LANGUE DE L’EMPLOI

La promotion du français langue de l’emploi, de la francophonie économique, est un des leviers majeurs de la diplomatie économique. L’Institut français a donc développé en 2014 plusieurs programmes au service de cet objectif : la plateforme du français professionnel IFos, la banque de ressources NumériFOS, le projet de label multilingue professionnel et l’appui à l’organisation dans le réseau de forums régionaux de l’emploi et du français professionnel.

 

IFos : la nouvelle plateforme de formation au français professionnel

IFos (http://www.ifos.institutfrancais.com), plateforme d’enseignement du français professionnel conçue en 2014, a été officiellement lancée le 15 janvier 2015 par la Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, Mme Annick Girardin. Ce dispositif de formation à distance accompagne la priorité donnée à la diplomatie économique et vise à conforter le statut du français en tant que langue de l’emploi.

Financée par le FSP « 100 000 professeurs pour l’Afrique », la mise en œuvre du projet IFos a été confiée par le MAEDI à l’Institut français. Au terme d’un appel d’offres, la production de la plateforme a été attribuée à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile- de-France qui en assurera également l’exploitation. Conçu pour répondre au premier chef aux besoins de formation en Afrique, IFos pourra également être déployé auprès de l’ensemble des acteurs universitaires et économiques qui en feront la demande.

La conception d’IFos le rattache aux CLOMs (cours en ligne ouvert et massif) et est destiné à répondre aux besoins en formation de plusieurs milliers d’enseignants dans des domaines aussi divers que le français des affaires, du tourisme, du droit, de la diplomatie, de la santé... Le Français sur objectifs universitaires fait également l’objet d’une séquence. Le dispositif est proposé sous deux versions : en ligne, sur une plateforme Moodle ; hors-ligne sur DVD-rom ou clé USB, pour suppléer aux défauts de stabilité ou de débit de ligne. Conçue en responsive design, cette plateforme est accessible à partir d’un ordinateur fixe, d’un ordinateur portable, d’une tablette ou d’un téléphone portable. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Plateforme IFos
  • Discours d’Annick Girardin, Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, au lancement d’IFos

La banque de ressources en ligne numériFOS

Lancée en 2014 dans le cadre du projet FSP «100 000 professeurs pour l’Afrique» en partenariat avec la CCI Paris Ile-de-France, cette banque de ressources ambitionne de devenir la banque de ressources de référence en français professionnel. Elle propose, en accès libre, des conseils méthodologiques et des ressources brutes ou clés en mains utilisables en classes ou en autonomie.

http://www.francais.cci-paris-idf.fr/numerifos

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

Le projet de label multilingue professionnel dans le secteur du tourisme

Un projet pilote de label trilingue dans l’hôtellerie a été lancé au Liban en 2013 par les ambassadeurs britanniques et français. Fruit d’un partenariat entre l’Institut français du Liban, le ministère libanais du Tourisme et le British Council in Lebanon, il vise à décerner un label aux établissements hôteliers dont 75 % des personnels en contact avec la clientèle sont titulaires d’une certification de français professionnel et d’anglais professionnel.

Une «internationalisation» de ce label est souhaitée par l’Institut français Paris. La Chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France et la Ville de Paris souhaitent également promouvoir ce label à l’international et être partenaire de l’Institut français. En 2014, un partenariat avec la CCI Paris Île-de-France a permis d’effectuer une première étude des besoins du réseau dans le monde (en particulier en Thaïlande, au Brésil, dans le Golfe, au Maghreb et en Amérique Centrale). Des réunions avec le British Council à Londres et à Paris ainsi qu’avec l’Institut Cervantes à Madrid ont également permis de relever le vif intérêt de nos homologues européens. L’année 2015 verra la poursuite de cette réflexion. 

 

L’appui à l’organisation dans le réseau de forums régionaux de l’emploi et du français professionnel

L’Institut français incite les postes à organiser des forums du français langue de l’emploi afin de promouvoir de manière offensive la langue française, de valoriser sa valeur ajoutée dans le secteur professionnel et de donner la parole au monde des entreprises. Outre un appui méthodologique et une aide à la conception du programme, cet appui prend diverses formes : aide financière, mise en relation avec des intervenants et partenaires potentiels et interventions lors des travaux. En 2014, les forums organisés au Ghana et au Koweit ont ainsi été soutenus. Leur impact est positif. Les représentations politiques régionales de haut niveau, les chefs d’entreprises, les cadres éducatifs, les experts universitaires internationaux et les institutions partenaires ont en effet lors de ses deux rendez-vous présenté la langue française comme une langue de communication professionnelle utile et complémentaire de l’anglais et des autres langues en présence dans le secteur économique de ces deux régions. 

 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

ANIMATION DU RÉSEAU CULTUREL FRANçAIS

SECTEUR DE LA PROMOTION DU FRANÇAIS, 849 AGENTS

35 attachés de coopération éducative (ACE), 84 attachés de coopération pour le français (ACPF), 180 chargés de missions, directeurs, lecteurs ou conseillers techniques et 550 recrutés locaux exercent dans le réseau culturel avec comme mission la promotion du français dans ses deux composantes : coopération éducative et linguistique et animation des centres de cours et certifications.

Le pôle Coopération éducative et linguistique du DLFLS les accompagne dans leur pratique professionnelle à l’occasion de rencontres et d’interventions lors des Journées du Réseau, des Ateliers de l’Institut français, du Stage des nouveaux partants, de stages de formation organisées en France ou dans le réseau par le pôle Formation (formations ACE-ACPF, responsables de bureaux du livre et médiathécaires, directeurs des cours), des réunions régionales de COCAC, du Colloque de la Fondation Alliance Française, de missions sur le terrain (9 en 2014) ou encore de stages organisés par nos partenaires institutionnels comme les « Universités BELC » du Centre international d’études pédagogiques de Sèvres. 

Le vade-mecum de la coopération éducative et linguistique

Cette publication rédigée en 2014 sera diffusée en 2015. Elle cible les agents du réseau intervenant dans le secteur de la coopération pour le français (conseillers culturels, directeurs d’Instituts français et Alliances français, attachés de coopération, directeurs des cours, experts techniques internationaux, chargés de mission). Elle vise à apporter à ce réseau de professionnels des fiches d’information, des recommandations et des ressources sous format synthétique. Instrument de pilotage , boîte à outils ou guide au service de la définition d’une politique de coopération pour le français, il a été, à l’initiative de l’Institut français, rédigé collectivement par l’Institut français, le MAEDI, des experts et des agents du réseau.

PROMOTION DU FRANçAIS ET ÉVÉNEMENTIELS FRANCOPHONES

L’Institut français agit en complémentarité avec les acteurs ministériels (France Média Monde, DGLFLF, CIEP, CANOPE, etc.), les associations (FIPF, Campus FLE, Groupement FLE, Caravane des dix mots, ADEB, etc.) ou les institutions multilatérales (Conseil de l’Europe, OIF, AUF, TV5 Monde, etc.) pour promouvoir, de manière offensive et innovante, une image renouvelée de la langue française (numérique, francophonie économique, plurilinguisme). 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU

L’ACTION EN FAVEUR DES MÉDIATHÈQUES

Plus de 350 médiathèques sont présentes à travers le monde au sein du réseau culturel français à l’étranger. Elles revêtent un rôle central au sein des établissements, à la croisée de l’ensemble des secteurs d’intervention, constituant des lieux à la fois d’apprentissage linguistique, de culture, de rencontres, de débats, et de ressources documentaires.

Dans le cadre du Plan d’aide aux médiathèques, l’Institut français porte une attention particulière à ce réseau dense et divers par un accompagnement personnalisé allant de la mise en place d’expertises au soutien à projets.  

BILAN DU PLAN D’AIDE AUX MÉDIATHÈQUES (PAM)

Le PAM est un appel à projet lancé par l’Institut français afin de soutenir les actions de modernisation ou d’évolution permettant aux médiathèques du réseau culturel français à l’étranger de s’inscrire efficacement dans la stratégie des postes et de l’Institut français.

→ 79 projets retenus (sur 105 déposés), 6 missions d’expertise. 

DEUX PROjETS SOUTENUS PAR LE PAM

Alliance française de Buenos Aires - Argentine : Numérique et écologie, à la conquête du public

Les PAM précédents ont permis au réseau des Alliances française d’Argentine de développer les ressources numériques et leur accès. Celles-ci restaient cependant peu exploitées, le public n’étant pas encore familiarisé à ces outils. Ce projet visait donc à guider les abonnés (2 435 adhérents, 21 500 prêts en 2013) et à attirer de nouveaux publics, en rendant plus visible cette modernisation, et en développant des thèmes de débat actuels utilisant ces technologies et favorisant les synergies entre services.

Projet Alliance française de Malaga : Médiathèque ludo-éducative et jeux video

L’Alliance française de Málaga a souhaité poursuivre l’évolution de son projet de médiathèque ludo-éducative lancé en 2013. Les nouvelles technologies sont au cœur du projet d’aménagement de l’espace et mises au service de l’apprenant, notamment grâce aux jeux vidéo, à la plateforme Culturethèque et aux actions de médiation. L’offre culturelle et pédagogique de notre nouvelle médiathèque sera enrichie par l’acquisition de supports et de documents numériques. En phase d’expertise actuellement (formation TICE 2013 et mission d’expertise fin novembre) le PAM 2013 et 2014 nous ont permis et nous permettront d’acquérir les outils et moyens de développer notre médiathèque ludo- éducative. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Page d’accueil de la plateforme Culturethèque
  • Exemple d’une recherche sur la plateforme Culturethèque

CULTURETHÈQUE

LE PROjET EN 2014

Culturethèque est la plateforme culturelle francophone développée par l’Institut français et destinée aux publics inscrits dans les médiathèques des Instituts français et Alliances françaises. La première interface « pays » a été ouverte au public en février 2013. Depuis cette date ce sont 65 pays supplémentaires qui ont rejoint le projet, sur tous les continents et 50 plateformes sont en cours de préparation.

Alimentée et animée par les médiathécaires du réseau culturel français à l’étranger, cette plateforme propose une grande variété de contenus. Le déploiement de Culturethèque s’appuie sur un travail en réseau, sur l’acquisition de nouvelles compétences et sur un plan de formation définis et mis en œuvre par l’Institut français. Au cours de l’année 2014, le DLFLS et le pôle formation ont organisé et animé sept formations, permettant à 70 agents des réseaux IF et AF de plus de quinze pays, d’être formés à l’administration et à la médiation de cet outil numérique.

→ En 2014, 155 000 utilisateurs différents ont ouvert plus de 400 000 sessions et ont visité plus de 2,5 millions de pages. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

FOCUS SUR LES NOUVELLES RESSOURCES

2014 a vu l’arrivée de deux nouvelles ressources d’importance pour les abonnés du monde entier : les revues françaises à travers la nouvelle collaboration avec le portail CAIRN ; et le PNB, prêt numérique en bibliothèque, projet lancé conjointement par les éditeurs, les libraires et les collectivités afin de permettre aux médiathèques françaises de présenter des offres de livres numériques à leurs abonnés, après un achat de titres auprès d’un libraire. Le PNB est expérimenté à l’international grâce à Culturethèque.

L’Institut français, après achat d’ouvrages auprès d’une librairie, a choisi de proposer initialement quatre bouquets d’ouvrages :

Les grands prix littéraires 2014, dont 25 titres du Prix Nobel de Littérature 2014, Patrick Modiano ;

  • Un bouquet d’ouvrages en Sciences Humaines et Sociales sur la Première Guerre Mondiale, pour accompagner l’exposition numérique 14-18 ;
  • Un bouquet d’ouvrages documentaires sur la thématique du climat et de l’environnement en préparation de la COP21 à Paris ;
  • Un bouquet de livres de et sur Roland Barthes à l’occasion du centenaire de sa naissance en 2015. 
IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs

DIFFUSION

APPUI AU RÉSEAU

Cette mission de l’Institut français, héritage du MAEDI et appelée à disparaître en 2015, a pour objectif de faciliter l’acquisition d’ouvrages, DVD, CD et/ou fournitures de bibliothèque pour les postes où l’approvisionnement est difficile (Azerbaïdjan, Bielorussie, Iraq, Turkménistan..).

 

PROGRAMME D’AIDE AUX REVUES

Ce programme, initié en 2001, vise à la diffusion de divers revues (Esprit, Commentaire, Europe, Revue Des Deux Mondes, Temps Modernes et Le Débat). Depuis 2006, ce programme est en constante diminution du fait des réductions budgétaires.

 

EXPOSITION NUMÉRIQUE 14-18

Une exposition numérique, interactive

Après le succès de l’exposition Albert Camus, mise à la disposition des établissements culturels et d’enseignement en 2013, l’Institut français a produit, en 2014, en partenariat avec l’AEFE et la Mission du centenaire, 14-18, une exposition interactive, multilingue, associant support papier et numérique, destinée à faire écho, jusqu’en 2018, aux événements qui dans de nombreux pays ont marqué et marqueront la commémoration de la Grande Guerre.

Le public accède à ces contenus sur son smartphone ou sa tablette, via l’application dédiée, en activant les codes reproduits sur les affiches selon le parcours de son choix.

Une exposition multilingue

La technologie développée par l’Institut permet un accès multilingue simultanée. Ainsi, tous les contenus sont à ce jour accessibles (partout dans le monde) en plusieurs langues. 

IF Verso Culturthèque
Langue française, livre et savoirs
  • Exposition 14-18

Des partenariats conséquents

L’exposition 14-18 a été coproduite avec l’AEFE et la Mission du centenaire. Ce montage a permis de renforcer la coopération et d’augmenter la visibilité du projet et de l’Institut. Le partenariat AEFE a également rendu possible une meilleure diffusion auprès de ses établissements: plus de 250 expositions sont en cours de montage dans des collèges, lycées et écoles de part le monde.

Enfin, le cumul des apports financiers consentis par l’AEFE et la Mission du centenaire a presque couvert la moitié des dépenses ayant été nécessaires à la réalisation du projet, dont le budget était de 95 000 euros.

L’exposition 14-18 est tout à la fois un objet innovant, permettant au réseau de développer, facilement, une offre numérique attrayante pour différents publics, mais également un projet au long cours, conçu pour durer et être nourri jusqu’en 2018, en intégrant notamment des contenus en provenance des Postes (images, textes, vidéos, kits pédagogiques).

→ Depuis la sortie de l’exposition en novembre 2014, plus de 600 expositions ont été demandées. 

IF Verso Culturthèque

Développement
et partenariats

MISSIONS

L’année 2014 aura été pour le Département Développement et Partenariats une année riche, dense et exemplaire, affirmant son rôle transversal, à la fois entre les quatre pôles eux-mêmes et avec les autres départements de l’Institut français.

Le Département Développement et Partenariats conduit et pilote les missions transversales de l’Institut français, en s’appuyant sur l’ensemble des ressources et des compétences de l’établissement :

  • –  Avec le pôle Collectivités territoriales, il développe un programme de partenariats avec les grandes villes et régions françaises, en collaboration avec le réseau culturel français à l’étranger ;

  • –  Avec le pôle Résidences et Recherche, il encourage la mobilité des artistes français à l’étranger et des artistes étrangers en France ;

  • –  Avec le pôle Europe, il affirme la dimension européenne de l’action culturelle extérieure de la France et renforce le caractère européen de la stratégie et des actions de l’Institut français ;

  • –  Avec le pôle des Saisons, il développe les Saisons culturelles, les Années thématiques, et les Festivals. Ces manifestations sont au cœur de notre diplomatie d’influence dans les pays et régions du monde. 

Développement
et partenariats
  • France-Chine 50 - Concours Compter avec l’autre © Thibault Chapotot
  • France-Chine 50 - Récital au Château de Versailles à l’occasion de la visite d’Etat du Président chinois © Thibault Chapotot
  • France-Chine 50 -Long Ma, l’esprit du Cheval Dragon © Stephan Muntaner
  • France-Chine 50 - Symposium La Coopération franco-chinoise en mouvement © Matjaz Tancic
  • France-Chine 50 -Exposition La Trilogie des modernes de Rancinan à Shanghaï © Sandra Marie
  • France-Chine 50 - Forum France-Chine des PME © Hongtao Zhao

Saisons

SAISONS EN 2014

FRANCE-CHINE 50

En 2014, la France et la Chine ont célébré le cinquantième anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Cet événement a été l’occasion de souligner la qualité des relations entre nos deux pays et d’en valoriser toutes les dimensions, et notamment dans les domaines économique, culturel, scientifique, de l’enseignement et du tourisme. L’Institut français a mis en œuvre la commémoration de cet anniversaire, France-Chine 50, qui a commencé au nouvel an chinois fin janvier 2014 pour une période d’un an : ce sont près de 800 événements en France et en Chine, balayant tous les secteurs de la coopération bilatérale entre les deux pays. Magnifique symbole de l’amitié entre la France et la Chine, Long Ma, le spectaculaire Cheval Dragon, conçu à Nantes par François Delarozière et la Compagnie La Machine, est parti définitivement, début octobre, à Pékin, marquant un des temps-forts de cette saison. Les célébrations du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine ont pris fin en Chine, à l’occasion de la visite le 30 janvier du Premier ministre et de Laurent Fabius à l’exposition Rodin, l’oeuvre d’une vie au musée national de Pékin. 

 

Développement
et partenariats
  • Année France-Vietnam - Mise en lumière du Palais de Réunification à Ho Chi Minh Ville, en clôture de la Saison de la France au Vietnam (DR)
  • Année France-Vietnam - Exposition de Tiffany Chung au festival Made in Asia de Toulouse (DR)
  • Année France-Vietnam - Exposition L’Envol du dragon © luca lomazzi
  • Année France-Vietnam - Le Vietnam invité de la Techno parade 2014 © Alix Marnat
  • Année France-Vietnam - Résidence et exposition de Nguyen Manh Hung au MacVal © Vinciane Verguethen
  • Année France-Vietnam - Tournée en France du chef vietnamien Vo Quoc (DR)

ANNÉE DU VIETNAM EN FRANCE

Dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays, l’Année France-Vietnam a débuté avec un volet français au Vietnam en 2013. De février à septembre 2014, plus de 80 manifestations célébrant le Vietnam se sont déroulés en France sur tout le territoire, alliant coopération universitaire et scientifique, gastronomie, manifestations artistiques et culturelles. 

Développement
et partenariats

SAISONS EN PRÉPARATION

PRÉPARATION DE SINGAPOUR-LE FESTIVAL, DU FESTIVAL DE LA FRANCE EN CROATIE ET DE L’ANNÉE FRANCE-CORÉE 2015-2016

Pour fêter les 50 ans de l’indépendance de l’île et des relations diplomatiques entre la France et Singapour, l’Institut français avec deux opérateurs singapouriens ont monté un festival long de trois mois qui ouvrira au printemps 2015.

 

CROATIE, LA VOICI

Suite au festival Croatie, la voici en France fin 2012 en prélude à l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne, la France est invitée en Croatie de mai à septembre 2015 pour son festival Rendez-vous : l’Institut français contribue à la mise en œuvre de plus d’une centaine de projets dans les secteurs du sport, de la gastronomie, de la culture et des sciences, de la recherche, de l’économie, de l’éducation et du tourisme.

 

COMMÉMORATION DES 130 ANS DE RELATIONS DIPLOMATIQUES ENTRE LA FRANCE ET LA CORÉE

La commémoration des 130 ans de relations diplomatiques entre la France et la Corée mobilise les équipes de l’Institut français pour monter l’Année de la Corée en France (septembre 2015-août 2016) et l’Année de la France en Corée (janvier-décembre 2016). 

Développement
et partenariats

Collectivités territoriales

En 2014, le pôle Collectivités territoriales a poursuivi son programme d’échanges et de « co-construction » de projets avec les grandes villes, métropoles et régions françaises, à travers 27 partenariats.

Ces accords conventionnés, pour la plupart bilatéraux, consistent en la mutualisation paritaire de moyens destinés à soutenir des projets internationaux d’opérateurs du territoire, qui soient en résonance à la fois avec la politique et les logiques culturelles de la collectivité et avec les axes développés par l’Institut français, en synergie avec le réseau culturel extérieur.

→ Au cours du présent exercice ce sont autour de 450 projets qui ont été accompagnés par ces programmes.

Lors des Ateliers de l’Institut français, à travers les « rencontres express » organisées entre le réseau culturel français à l’étranger et les représentants des collectivités partenaires, plus de 100 rendez-vous ont eu lieu, permettant des échanges fructueux pour dessiner des perspectives à venir.

Enfin, la mobilisation de ces dispositifs dans la mise en oeuvre des Saisons, notamment la Saison vietnamienne en France (février-septembre 2014) ou encore France-Chine 50, a permis d’apporter un soutien majeur à des projets emblématiques de ces temps forts 2014. 

Développement
et partenariats

 Europe

L’action préparatoire « Culture dans les relations extérieures de l’UE » est une initiative financée par l’Union européenne. Elle a été mise en œuvre par la Commission européenne (Direction générale de l’éducation et de la culture) avec l’appui d’un consortium de huit instituts culturels nationaux - dont l’Institut français - et organisations culturelles. Il s’agit d’une étude sur la place réservée à la culture dans les relations diplomatiques des pays membres de l’Union européenne, et des pays hors Union européenne. Cette étude vise également à mesurer les attentes des partenaires étrangers vis-à-vis d’une politique culturelle extérieure de l’UE. L’objectif de l’action préparatoire est également de soutenir et faciliter un processus continu de dialogue, d’échange de bonnes pratiques et de débat public sur la place de la culture dans l’action extérieure de l’Union européenne.

La participation de l’Institut français à ce projet culturel a permis d’associer le réseau français à l’étranger (instituts français et Alliances françaises) aux consultations qui ont été menées dans le cadre de l’étude. L’Institut français réaffirme ainsi sa conviction que la culture est un atout majeur pour les politiques extérieures de l’Union, et sa vocation à être un acteur culturel résolument européen.

Les premières conclusions de l’Action préparatoire ainsi que la démarche globale ont été présentées à Bruxelles les 7 et 8 avril 2014 à l’occasion d’une conférence en présence d’Androulla Vassiliou, Commissaire européenne pour l’Éducation, la culture, le multilinguisme et la jeunesse, et Pierre Vimont, secrétaire général exécutif du Service européen d’Action extérieure. 400 personnes ont assisté à cette conférence (décideurs politiques européens, artistes, opérateurs culturels, représentants d’ONGs et de réseaux, etc.), dont 20 représentants de pays tiers invités par le consortium.

L’étude et ses recommandations, ainsi que des rapports par pays, sont disponibles en ligne. 

 

Développement
et partenariats
  • Action préparatoire - Conférence des 7-8 avril 2015

L’Institut français a poursuivi son engagement dans More Europe, campagne initiée en décembre 2011 par des fondations et des centres culturels nationaux européens. Cette initiative citoyenne plaide pour un renforcement du rôle de la culture dans les relations extérieures de l’Union européenne et appelle les institutions européennes, les sociétés civiles et les acteurs de la culture des États membres à se concerter, coordonner leurs activités et réunir leurs ressources dans ce domaine.

En 2014, More Europe a notamment organisé un séminaire Culture et conflits dans les relations extérieures de l’Union européenne : le cas de l’Ukraine à Salzbourg le 18 novembre 2014. Avec le soutien de l’Instrument contribuant à la stabilité et la paix de l’UE (IdS), cette journée d’étude a interrogé l’articulation entre politique étrangère et culture dans des zones de conflit comme l’Ukraine.

L’Institut français est membre de EUNIC (European Union National Institutes of Culture), réseau regroupant les organismes des États membres de l’Union européenne chargés de l’action culturelle à l’étranger. Constitué en 2006, il compte 32 membres représentant 26 pays. L’Institut français est présent au sein d’EUNIC Global qui anime et coordonne les activités des pôles (ou clusters) dans le monde.

EUNIC Global a lancé en décembre 2014 un ambitieux projet, Crossroads for Culture (C4C) grâce au soutien de l’Union européenne.

Par ailleurs, l’Institut français a poursuivi son travail de rapprochement avec ses homologues européens, au travers notamment des conventions de partenariat initiées avec le British Council et le Goethe-Institut. 

Développement
et partenariats
  • One land many faces © La Transplanisphère
  • Eclectis - Actions à Barcelona, Ljubljano, Kotor © Dédale
  • Fonds franco-allemand, Paltrips, Page d’accueil du site internet Paltrips © Franco German Cultural Center - Ramallah
  • Fonds franco-allemand, Tombez les murs, Atelier de photo avec Maurice Weiss au Tchad © Maurise Weiss_Ostkreuz
  • Fonds culturel franco-allemand, Tk+ Land-Art, paysagisme, design urbain en Ouzbékistan. Installation de la sculpture "Mirage 2" © Lilya Akhsanova

L’Institut français est partenaire de projets européens:

–  One Land Many Faces : Porté par la compagnie la Transplanisphère et financé par le Programme Culture (2007-2013), ce projet transdisciplinaire allie géopolitique, écriture et arts de la scène, et interroge l’avenir de l’identité européenne. L’Institut français est partenaire du projet. 

–  Eclectis: Ce projet soutenu par le Programme Culture (2007-2013) sensibilise les habitants de plusieurs villes d’Europe à l’enjeu que représente la participation citoyenne à la fabrique de la ville, par l’organisation d’une série d’évènements à la croisée de l’art, de l’urbanisme et de l’architecture. L’Institut français est partenaire associé du projet. L’évènement de cloture du projet s’est déroulé à Bruxelles le 11 décembre 2014. 

Développement
et partenariats

Le pôle Europe est également responsable pour la partie française du Fonds culturel franco-allemand. Depuis plus de dix ans, ce fonds favorise la coopération culturelle franco-allemande à l’étranger en appuyant des projets menés conjointement par les instituts culturels nationaux et les services culturels d’ambassades sur place, en étroite collaboration avec les acteurs culturels locaux. Les domaines d’intervention sont nombreux et touchent des domaines artistiques variés : arts visuels, arts de la scène, design, mode, architecture, cinéma, audiovisuel, nouveaux médias, littérature, débats d’idées...

En 2014, le Fonds culturel franco-allemand a soutenu 43 projets dans 40 pays parmi lesquels :

–  Paltrips, guide culturel et urbain en Palestine en ligne. Ce projet, piloté par l’Institut français de Jérusalem et le Goethe-Institut des Territoires palestiniens, réunis au sein du Centre culturel franco-allemand de Ramallah, a fait participer de jeunes journalistes professionnels français, allemands et palestiniens, soutenus par des experts issus des institutions partenaires, telles que le jeune magazine RUKH, le magazine franco- allemand NEON ou le fanzine palestinien Filistin As-Shabab.

–  Tombez les murs, résidence des photographes français et allemand Maurice Weiss et Olivier Pasquiers à N’Djamena. Ces résidences ont donné lieu à un travail sur les mutations urbaines de N’Djamena avec le collectif Photocamp, sous la direction d’Abdoulaye Barry (Grand Prix des Rencontres de Bamako en 2009). Le projet a été mis en œuvre par l’Institut français du Tchad et l’Ambassade d’Allemagne.

–  Tk+ : Land-Art, paysagisme, design urbain en Ouzbékistan. Ce projet accompagnait la création d’un nouveau département dédié au paysagisme au sein de l’Institut d’Architecture de Tachkent. Il se composait d’une master-classe animée par l’architecte français Julien Dupont (Atelier flexible) et le sculpteur allemand Philip Götze (Büro allemand) auprès d’étudiants de l’Institut d’Architecture et de l’Institut des Beaux Arts Bekhzod. Les œuvres produites dans le cadre de cette master-classe ont été exposées dans la cour de l’Institut d’Architecture. Le projet a été mis en œuvre par l’Institut français d’Ouzbékistan et l’Ambassade d’Allemagne.

L’ensemble des projets soutenus depuis 2012 par le dispositif sont présentés sur l’IFmapp consacrée au Fonds culturel franco-allemand. 

Développement
et partenariats

RÉSIDenCeS

Les programmes de résidences de l’Institut français permettent chaque année à plus de 120 créateurs français et étrangers –artistes, cinéastes, commissaires d’expositions, auteurs, etc. – de séjourner quelques mois dans un autre pays que le leur pour développer un projet de création, à l’aide d’une allocation de séjour ou de la mise à disposition d’un logement.

L’immersion dans un autre pays, une autre culture, une autre langue offre aux créateurs la possibilité d’une mise en perspective de leurs pratiques, et contribue à enrichir leur travail. Les résidences donnent souvent naissance à des projets de collaboration inattendus.

LAURÉATS ET PROGRAMMES DU PôLE RÉSIDENCES & RECHERCHE EN 2014

PROGRAMME PHARE EN 2014 : VILLA KUjOYAMA

Unique résidence française d’artistes en Asie, la Villa Kujoyama a reçu depuis vingt ans plus de 270 artistes issus des disciplines les plus variées.

Après plusieurs mois de travaux, la Villa qui figure parmi les plus importantes institutions culturelles françaises à l’étranger, a été inaugurée par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, en septembre 2014. La Villa Kujoyama, symbole de la diplomatie culturelle de la France au Japon, est un lieu historique emblématique et unique, édifiée sur le site de l’ancien Institut franco-japonais du Kansaï crée à l’initiative de Paul Claudel.

Dirigée par le duo franco-japonais formé par Christian Merlhiot, Directeur et Sumiko Oé-Gottini, Directrice du développement et partenariats, elle a rouvert ses portes grâce au soutien de M. Pierre Bergé pour la rénovation du bâtiment et au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller pour la prise en charge d’un programme de résidence entièrement renouvelé.

Inspirée par le modèle de la Villa Médicis à Rome, la Villa Kujoyama, construite en 1992 par l’architecte Kunio Kato sur la montagne d’Higashiyama à Kyoto, est l’une des 5 antennes de l’Institut français du Japon. Chaque année, une douzaine d’artistes et créateurs confirmés déjà inscrits dans une démarche professionnelle sont accueillis en résidence.

Outil d’échanges interdisciplinaires, la Villa Kujoyama a pour vocation de renforcer le dialogue interculturel entre la France et le Japon. Ses résidents sont appelés à nouer des relations de travail non seulement avec les milieux artistiques, universitaires, culturels de la région du Kansai mais aussi avec ceux de l’ensemble de l’archipel.

 

Développement
et partenariats
  • L’abri, Installation de réalité virtuelle en Oculus Rift dans la Villa Kujoyama, Courtesy XPO Gallery & Grègory Chatonsky (lauréat de la Villa Kujoyama)
  • Exploit, Installation, Courtesy XPO Gallery & Grègory Chatonsky (lauréat de la Villa Kujoyama)
  • Out of this memory, Installation en réseau, Courtesy XPO Gallery & Grègory Chatonsky (lauréat de la Villa Kujoyama)
  • Tombée II, Installation, Courtesy XPO Gallery & Grègory Chatonsky (lauréat de la Villa Kujoyama)

A partir de 2014, les résidences à la Villa Kujoyama se sont ouvertes à de nouvelles disciplines comme les métiers d’art et les arts numériques. Elles sont fondées sur un double programme :

–  Villa Kujoyama : un accueil en résidence de créateurs français dans tous les domaines de la création contemporaine: Architecture / paysage /urbanisme, Arts numériques, Arts plastiques, Bande dessinée, Cinéma / Vidéo, Critique d’art et commissaire d’expositions, Danse / Performance, Design / Graphisme, Gastronomie, Littérature, Métiers d’art, Mode, Musiques de création, Photographie et Théâtre.

–  Kujoyama duo : un accueil en résidence d’un tandem constitué d’un créateur japonais et d’un créateur français autour d’un projet commun.

→ 6 lauréats en 2014
Anne Bonnin, critique d’art ; Thomas Clerc, littérature ; Grégory Chatonsky, art numérique ; Goliath Dyevre, design ; Quentin Vaulot, design ; Manuela Paul-Cavallier, métiers d’art 

Développement
et partenariats
  • Jan Kopp, Projet Courir Niemeyer, discipline arts plastiques
  • Mère et fille de la grande bourgeoisie stambouliote © Luc Choquer
  • Marine Bachelot, Projet Les ombres et les lèvres, Vietnam, discipline théâtre

HORS LES MURS

Le programme de résidences Hors les murs est destiné à des créateurs français (toutes disciplines) ou domiciliés en France, souhaitant expérimenter et développer un projet spécifique à l’étranger.

→ 23 lauréats
Alfonsi Isabelle (États-Unis), Bachelot Marine (Vietnam), Berthomé Philippe (Italie), Choquer Luc (Turquie), Contour Catherine (Japon), Dahmani Samir (Corée du Sud), Finizio Francesco (Israël), Gallet Samuel (Chili), Grisey Raphaël (Brésil), Horackova Bojena (Japon), Kopp Jan (Brésil), Gourvil Yannick / Leroux Cécile (Allemagne, Portugal), Lombardi Julien (Arménie, Haut-Karabagh), Macé Pierre-Yves (États-Unis), Maheu Fabien (Chine), Mutel Camille (Japon), Robert Guillaume (Grèce), Tajchman David (Brésil), Toeplitz Kasper (Pologne), Trouche Sarah (États-Unis), Arrufat Ioana / Villanove Olivier (Iran).

Développement
et partenariats
  • Algodoal,"Sauvagerie" (2014) © Jonathan Le Fourn et Rémi de Gaalon
  • Division scène de crime 1 Neves,"Sauvagerie" (2014) © Jonathan Le Fourn et Rémi de Gaalon
  • Paysage no interior,"Sauvagerie" (2014) © Jonathan le Fourn/Rémi de Gallon
  • Deux hommes d’Hides 4, province d’Hela © Celine Rouzet, lauréate Louis Lumière 2014
  • Le chantier, Hides 4, province d’Hela © Celine Rouzet, lauréate Louis Lumière 2014
  • Enfermés dehors, Hides 4, province d’Hela © Celine Rouzet, lauréate Louis Lumière 2014

LOUIS LUMIÈRE

Le programme de résidence Louis Lumière vise à soutenir la jeune création cinématographique documentaire et à favoriser le développement de projets à l’étranger.

→ 11 lauréats
Anquetil Bijan / Costes Paul (Iran), Ballesteros René (Chili), Danis Antoine (Grèce), De Felice Daniela (Italie), Gueorguieva Elitza (Bulgarie), Hien François (Maroc), Kawamura Yuki (Russie), Le Fourn Jonathan / De Gaalon Rémi (Brésil), Rouzet Céline (Papouasie Nouvelle-Guinée). 

Développement
et partenariats

CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS

Le programme de résidences à la Cité internationale des arts à Paris est destiné à des créateurs étrangers (toutes disciplines), identifiés par les services culturels des ambassades de France, qui souhaitent développer un projet de création et de recherche à Paris. Les lauréats du programme bénéficient d’un atelier / logement au cœur de Paris, dans le quartier du Marais pendant une période de trois mois.

→ 29 lauréats

Mahmood Ahmed Hachim, Arts Plastiques (Irak) ; Khatia Arveladze, Graphisme (Géorgie) ; Dastan Bissenov, Architecture-Urbanisme (Kazakhstan) ; Jitti Chompee, Danse,  Performance (Thaïlande); Sasha Danylenko, Cinéma D’animation (Ukraine); Fidel David Fernandez, Arts Plastiques (Paraguay); Carlos Garcia Pelaez, Arts Visuels (Espagne); Aslan Gaisumov, Arts Visuels (Russie); Luis Guenel Soto, Théâtre (Chili); Isabel Guerrero Encinas, Arts Plastiques (Pérou); Yuko Hasegawa, Commissariat D’exposition (Japon); Laura Huzak Andreato, Architecture-Paysage (Brésil); Kiatchai Kiatsirikajorn, Photographie (Thaïlande) ; Elita Kounadi, Théâtre (Grèce) ; Nikita Kravstov, Arts Plastiques (Ukraine) ; Ryung Eun Kwon, Danse (Corée Du Sud) ; Kairi Look, Livre Jeunesse (Estonie) ; Zanele Muholi, Photographie (Afrique Du Sud) ; Sarunas Nakas, Musique Contemporaine (Lituanie); Sasha Pirogova, Art Vidéo (Russie); Inez Roquete Teixeira, Arts Visuels (Portugal); Juan Salas Carreño, Arts Visuels (Pérou); Hellen Sky, Danse, Performance (Australie); Nibras Thanoon, Arts Visuels (Irak); Ibi Ibrahim, Arts Visuels (Yémen); Polina Rudchik, Design (Géorgie); Lourdes Segade, Photographie (Espagne); Elian Stolarsky, Arts Plastiques (Uruguay) ; Mehmet Ali Uysal, Arts Visuels (Turquie). 

Développement
et partenariats
  • Exposition "Inventory 7. The lines and the dots" Cité internationale des arts © Elian Stolarsky
  • Exposition « Inventory 7. The lines and the dots » Cité internationale des arts © Elian Stolarsky
  • L’Explorateur du temps, Inez Teixeira,Cité internationale des arts
  • Nikita Kravtsov dans son atelier à la Cité internationale des arts

RÉCOLLETS

Le programme de résidences au Centre international des Récollets s’adresse à des artistes étrangers confirmés (littérature, arts de la scène, arts visuels). Pour chaque discipline, le projet doit être mené en liaison avec une structure partenaire (lieu culturel ou centre de ressources, galerie, compagnie), un artiste, ou une personnalité qualifiée du monde de l’art et de la culture, installés à Paris ou dans son agglomération.

Les lauréats ont été accueillis en 2014 dans quatre ateliers/logements réservés au Couvent des Récollets, bâtiment situé au centre de Paris en bordure du Canal Saint- Martin. Organisé en partenariat, par la ville de Paris et l’Institut français, le programme en est, en 2014, à sa 11e édition.

→ 16 lauréats
Annie Belanger, Arts De La Scène (Canada); Felipe Becerra, Littérature (Chili); Hristo Boytchev, Littérature (Bulgarie); Lasha Bugadze, Littérature (Géorgie); Yael Davids, Arts Visuels (Pays-Bas) ; Larissa Fassler, Arts Visuels (Canada / Allemagne) ; Tamar Guimaraes, Arts Visuels (Royaume-Uni / Danemark); Romual Kabore, Arts De La Scène (Burkina Faso) ; Jill Magid, Arts Visuels (États-Unis) ; Tam Ochiai, Arts Visuels (Japon / États-Unis) ; Paulina Olowska, Arts Visuels (Pologne); Karthik Pandian, Arts Visuels (États-Unis); Zoë Skoulding, Littérature (Royaume-Uni); Marcin Stanczyk, Arts De La Scène (Pologne); Katja Sulc, Arts De La Scène (Slovénie) ; Gordon Williamson, Arts De La Scène (Canada / Allemagne). 

Développement
et partenariats
  • Paysage fautif de Christine Rebet
  • Paysage fautif de Christine Rebet
  • Benjamin Seror, The Marsyas Hour, Redcat, 2014 © Marianne Wiliams
  • Benjamin Seror, The Marsyas Hour, Redcat, 2014 © Marianne Wiliams
  • Very Large Array de Ewen Chardronnet
  • JPL Space Flight Operations Facility de Ewen Chardronnet

RÉSIDENCES AMÉRICAINES

En 2014 l’Institut français a lancé un nouveau programme de résidences en arts visuels et arts numériques. Ouvert à l’ensemble du territoire américain, il s’inscrit dans un partenariat avec une structure locale américaine identifiée par l’artiste.

Ce nouveau programme a été mis en place en réponse aux demandes nombreuses des artistes français de séjourner aux États-Unis. Il a pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle des plasticiens dans le milieu artistique américain et de générer des projets de collaboration au-delà de la résidence.

→ 6 lauréats

Fayçal Baghriche (Résidence En Californie); Antonia Carrara (Résidence dans L’Oregon); Ewen Chardronnet (Résidence en Californie); Tal Isaac Hadad (Résidence dans le Massachusetts) ; Christine Rebet (Résidence à New York) ; Benjamin Seror (Résidence en Californie). 

Développement
et partenariats

RÉSIDENCES À L’INITIATIVE DU RÉSEAU CULTUREL

En 2014, 7 programmes de résidences croisées ont été imaginés par le réseau culturel français à l’étranger et sélectionnés dans différentes disciplines :

–  Numeri’jazz
Lauréat français en résidence à Santiago de Cuba et la Havane : Cyril Hernandez Lauréat cubain en résidence au Centre des arts d’Enghien-les-Bains : Alberto Lescay

–  Bande Dessinée / France-Mexique
Lauréats français en résidence à Mexico, Oaxaca, Puebla et à Guadalajara :
Nicolas de Crecy et Killoffer
Lauréats mexicains en résidence à la Cité internationale de la Bande-dessinée et de l’image d’Angoulême : Apolo Cacho et Salvador Jacobo Torres

–  Centre culturel Aberdeen, Canada / Paradise, France - Arts numériques Lauréat français en résidence à Moncton : Isabelle Dehay
Lauréat canadien en résidence à Nantes : Mathieu Leger

–  Smart Residencies
Lauréat français en résidence à Saragosse : Sylvie Balestra
Lauréat espagnol en résidence au MA scène nationale de Montbéliard : Jaime de Los Rios

–  Résidence de Bedeiste
Lauréat français en résidence à Dubaï : Julien Famchon

–  Résidence de Designer Céramique
Lauréat français en résidence à Dubaï : Valérian Gagnaire

–  France / Inde - Residanse
Lauréat français en résidence à New Delhi et Calcutta 

Développement
et partenariats
  • Oaxaca © de Crécy / Louis Vuitton
  • Isabelle Dehay
  • Valérian Gagnaire
  • Eric Raynaud
  • Space Junk, photos du dispositif, Sporobole, Sherbrooke, 19 Novembre © Tanya Saint-Pierre

France/Québec-Arts Numériques, partenariat entre l’Institut français et le CALQ – Conseil des Arts et Lettre du Québec :

Le programme de résidences France / Québec – Arts numériques concerne les pratiques artistiques qui visent une exploration des diverses possibilités des arts numériques, telles que l’interactivité, l’art participatif, l’hypertexte, l’exploration sonore, le traitement de l’image fixe ou en mouvement, etc.

→ Lauréat français en résidence à la SAT à Montréal : Eric Raynaud (Fraction).

→ Lauréat français en résidence à Sporobole à Sherbrooke : Valentin Durif. 

Cinéma

MISSIONS

Le Département Cinéma contribue à la promotion et à la diffusion culturelle du cinéma français à l’étranger à travers le réseau des instituts français et des Alliances françaises et de 300 grands partenaires dans le monde.

Son action de soutien à la programmation cinéma des instituts français et des partenaires s’accompagne notamment de programmes d’action culturelle et d’éducation visant à développer les publics et plus globalement l’appétence pour le cinéma français.

L’Institut français accompagne la numérisation et la modernisation des salles de cinéma du réseau culturel français à travers une offre d’expertise, de formation, d’action culturelle et d’éducation au cinéma.

L’Institut français contribue également à la promotion des cinémas des pays émergents à travers la Fabrique des cinémas du monde pendant le Festival de Cannes et la Cinémathèque Afrique.

Il soutient aussi le développement des coproductions avec la France à travers le Fonds d’Aide aux cinémas du monde co-géré avec le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

Le Département Cinéma participe à la programmation des Saisons culturelles et à la formation des agents du réseau culturel extérieur dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel.

BUDGET

Pour la mise en place de ces actions le Département Cinéma disposait d’un budget en 2014 d’un montant de 2 044 900 euros. 

IF Cinéma
Cinéma

LE CINÉMA FRANÇAIS

UNE LARGE DIFFUSION MONDIALE

Destiné à valoriser et à faire connaître le cinéma français dans sa diversité, le catalogue de l’Institut français, riche de 3 500 titres offre de nombreux programmes de films récents et de patrimoine au réseau culturel et à ses partenaires dans le monde (cinémathèques, festivals, musées, universités...). Disponible sur plusieurs supports et en plusieurs langues, l’offre de films de l’Institut français est réservée à des projections publiques culturelles dans les pays où ces films ne sont pas distribués commercialement. Visant un large public à l’international, cette offre s’accompagne de soutien à des voyages d’artistes et de programmes d’action culturelle et d’éducation au cinéma.

En 2014, l’Institut français a poursuivi et renforcé ses appuis à la promotion et à la diffusion culturelle du cinéma français dans le monde avec une circulation de près de 16 000 supports cinématographiques (DCP, Blu-Ray, copies 35 mm, DVD, Béta, téléchargement) et plus 30 000 projections publiques non commerciales estimées à l’étranger, soit une augmentation de la diffusion de 15 % :

  • une offre éditorialisée enrichie de nouveaux programmes de films (plus de 130 nouveaux titres disponibles en versions sous-titrées, dont une centaine mise en ligne sur sa plateforme de téléchargement IFcinéma et de nouvelles offres en DCP et Blu-Ray),
  • des dispositifs d’action culturelle et éducative d’accompagnement avec la mise en place d’un nouveau dispositif Éducation au cinéma en partenariat avec le CNC, mais aussi des cycles Jeune public, Cinéma et apprentissage du français, Écoles de cinéma, ainsi que des expositions, des débats et ateliers dirigés par des professionnels,
  • 25 programmesTalents en circulation ayant totalisé près d’une centaine d’étapes (rétrospectives, cycles et focus Benoit Jacquot, Abdellatif Kechiche, Claire Denis, Olivier Assayas, Leos Carax, Michel Ocelot, Nicolas Philibert, Claire Simon, Bruno Dumont, Juliette Binoche, Pierre Etaix, Agnès Varda, Alain Resnais, Jacques-Rémy Girerd, Marguerite Duras, Patrice Chéreau, Catherine Deneuve, François Truffaut, Jean Grémillon, Vincent Macaigne, Philippe Garrel, Claude Lanzmann, Maurice Pialat, Claude Chabrol, Premiers films, Nouvelle génération d’acteurs et cinéastes),
IF Cinéma
Cinéma
  • La Bataille de Solférino de Justine Triet, Premiers films
  • Avec dédé de Christian Rouaud, Fête de la musique.
  • la Célébration en 2014 du Centenaire de la Première guerre mondiale qui a totalisé une circulation dans plus de 50 pays pour environ 12 000 spectateurs,
  • 5 grands rendez-vous sur tous les continents : la Fête du cinéma d’animation, le Mois du film documentaire, la Fête du court métrage - Le Jour le plus court, la Semaine de la Francophonie et la Fête de la musique

L’Institut français a également financé et permis une trentaine de voyages de talents et professionnels accompagnant la présentation de leurs films dans le monde: Bruno Dumont, Jacques-Rémy Girerd, Michel Gondry, Vincent Macaigne, Claire Denis, Jean- François Laguionie, Claire Simon, Alain Guiraudie, Pascale Ferran, Serge Bozon, Nicolas Philibert, Pierre Rochefort et Louise Bourgoin, Jean-Charles Hue, Catherine Deneuve, Jean-Pierre Léaud, Juliette Binoche, Claude Lanzmann, François Caillat, Alexandre Heboyan (animation), Mati Diop, Antoine de Baecque (historien du cinéma).

→ En 2014, l’Institut français a apporté des appuis à près de 300 festivals et grands partenaires dans 80 pays. 

IF Cinéma
Cinéma
  • Au fond des bois de Benoit Jacquot
  • Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier

RÉTROSPECTIVES ET CYCLES THÉMATIQUES

GRANDS TALENTS CONTEMPORAINS

Benoit Jacquot / La nouvelle rétrospective de 8 films de Benoit Jacquot, hommage à une œuvre profonde et exigeante, mais aussi légère et sensible, s’adressant au public le plus large (Au fond des bois, À tout de suite, Adolphe, Le Septième ciel, La Fille seule, Werther, Villa Amalia, et deux documentaires sur Marguerite Duras, Écrire et La Mort du jeune aviateur) a commencé sa circulation en Inde.

Bertrand Tavernier / Focus sur ce grand cinéaste cinéphile, critique, scénariste, réalisateur de plus de 30 films, avec 4 films : Quai d’Orsay, La Princesse de Montpensier, Capitaine Conan et La Vie et rien d’autre. Les deux derniers films ont particulièrement été programmés dans le cadre du Centenaire de la Première guerre mondiale, dans 10 pays (Argentine, États-Unis, Mexique, Uruguay, Inde, Ghana...).

Jacques-Remy Girerd / Ce nouveau cycle de 4 films (L’Enfant au grelot, La Prophétie des grenouilles, Ma petite planète chérie, Mia et le migou) du parrain de la fête du cinéma d’animation 2014 à l’international a été présenté en Indonésie, Grèce, Turquie, Colombie, aux Philippines et au Venezuela. 

IF Cinéma
Cinéma

Claire Denis / Cette rétrospective composée de 8 films (S’en fout la mort, J’ai pas sommeil, Beau travail, Trouble Every Day, L’Intrus, 35 Rhums, White Material et le portrait Jacques Rivette le veilleur), rendant hommage à l’une des cinéastes les plus singulières et originales du cinéma français, a poursuivi sa circulation en 2014 au Brésil, en Chine, au Bangladesh et en Argentine.

Abdellatif Kechiche / Le cycle proposant un parcours de l’œuvre d’Abdellatif Kechiche, avec les 4 films précédant La Vie d’Adèle (Palme d’or au Festival de Cannes 2013), a été présenté en Finlande, Norvège, Croatie et Egypte.

Claire Simon / Ce Focus sur le cinéma de Claire Simon explorant les différentes facettes du réel, entre documentaire et fiction (Récréations, Coûte que coûte, Les Bureaux de dieu, Gare du nord) a été présenté en Chine.

Olivier Assayas / La rétrospective de 7 films emblématiques de la carrière de ce cinéaste résolument contemporain (de L’Eau froide, 1994 à L’Heure d’été, 2008) a continué de circuler en 2014 au Bangladesh, en Australie et au Brésil.

Michel Ocelot / Le cycle de 8 films consacré à ce maître de l’animation française, devenu célèbre avec son long métrage Kirikou et la sorcière, a continué de circuler en 2014 en Thailande, au Bangladesh et au Mexique.

Léos Carax / Focus dédié à Léos Carax (Boy Meets Girl, Mauvais sang et Les Amants du Pont neuf), à l’occasion de la sortie de son dernier film Holly Motors après 13 ans d’absence, a été présenté en 2014 en Chine.

Nicolas Philibert / L’hommage à l’œuvre de Nicolas Philibert centré sur 4 films interrogeant le langage (Le Pays des sourds, Être et avoir, Nénette et son dernier film La Maison de la Radio) a circulé en 2014 en Grèce et en Russie. 

IF Cinéma
Cinéma
  • 2 Automnes 3 Hivers de Sébastien Belbeder, Jeune Cinéma

Jean Luc Godard / Le chef de fil de la Nouvelle Vague est toujours aussi présent sur les écrans dans le monde. Ses films ont été montrés en 2014 au Canada et aux États-Unis.

Catherine Deneuve / Marraine du festival Mémory ! au Cambodge, Catherine Deneuve a également été à l’honneur au Festival de Mumbai en Inde (rétrospective et prix spécial).

Michel Gondry / L’Usine de films de Michel Gondry , installation et films présentés en 2014 au Japon (Mot Art Tokyo) et au Maroc.

Patrice Chéreau / Hommage à ce cinéaste singulier, grand metteur en scène de théâtre et d’opéra, disparu en octobre 2013, une rétrospective a été présentée en 2014 en Chine, au Japon et en Inde.

Jeune Cinéma / Un panorama en 10 films d’une nouvelle génération de cinéastes qui réinvestit la comédie, les sentiments ou la politique a donné lieu au programme La relève du cinéma français en Chine (programme ACID avec Jean-Charles Hue) et été présenté au Japon (Vincent Macaigne et les Cahiers du cinéma). 

IF Cinéma
Cinéma
  • Les quatre cents coups de François Truffaut

FIGURES DU PATRIMOINE

...De Jean Vigo à Jean-Luc Godard... des grands classiques français restaurés en numérique / Ce nouveau programme de 12 grands classiques du cinéma français en version restaurée, accompagné d’une édition et d’un texte de Bertrand Tavernier (Zéro de conduite de J. Vigo, Pépé le Moko de J. Duvivier, La Grande illusion de J. Renoir, Les Enfants du paradis de M. Carné, Jour de fête de J. Tati, Casque d’or de J. Becker, Madame de... de M. Ophuls, Pickpocket de R. Bresson, Les Quatre cents coups de F. Truffaut, Les Yeux sans visages de G. Franju, Les Parapluies de Cherbourg de J. Demy, Pierrot le fou de J.L. Godard) a été inauguré en 2014 au festival international de Lima et présenté en de nombreux festivals, notamment en Russie, aux Philippines et en Inde.

François Truffaut / À l’occasion des 30 ans de sa disparition, hommage à l’un des grands auteurs de la Nouvelle vague à travers 4 films restaurés et numérisés (Le Dernier métro, Jules et Jim, Les Quatre cents coups, Vivement dimanche) et un focus «François Truffaut et les actrices » : rétrospective ou focus organisés à Cuba, à Prague, en Russie, au Japon, à Taiwan et en Australie. 

IF Cinéma
Cinéma

Marguerite Duras / À l’occasion du centenaire de sa naissance, ce nouveau programme (fictions de Marguerite Duras et documentaires de Benoit Jacquot et Dominique Auvray) en hommage à l’écrivaine, dramaturge, scénariste et réalisatrice, a été présenté dans 5 pays (Chine, Canada, États-Unis, Japon, Taiwan).

Alain Resnais / L’hommage en 13 films (de Guernica, 1950 à Cœurs, 2006), organisé à l’occasion de la sortie du dernier film Amour de cet infatigable cinéaste, a poursuivi sa circulation avec 15 étapes en 2014 (États-Unis, Canada, Espagne, Portugal, Slovénie, Chine, Hong Kong, Japon, Taiwan, Inde, Egypte, Brésil).

Maurice Pialat / Ce nouveau Focus -faisant écho à l’exposition organisée par la Cinémathèque française - mettant à l’honneur 4 films, dont Van Gogh en version restaurée, a commencé sa circulation en 2014 en Inde.

Pierre Etaix / La rétrospective intégrale des 8 films de Pierre Etaix, proposée en partenariat avec la fondation Groupama Gan pour le Cinéma et la fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma avec une exposition, a poursuivi sa circulation en 2014 avec 10 étapes (7 villes au Brésil, en Colombie, en Allemagne et en Roumanie).

Jean Gremillon / L’Institut français a fait circuler en 2014 le programme de films –de Gueule d’amour à L’Amour d’une femme - de ce grand cinéaste des années 30-50, aux États-Unis (Moma de New York) et au Japon (Filmex).

Autres grandes retrospectives présentées en 2014 : Claude Chabrol (Brésil, Suisse, Liban), Jean Renoir (Espagne, Inde), Henri Langlois (Chine), Luis Bunuel (Australie), Jacques Becker (Australie), Jean Painleve (Canada). 

IF Cinéma
Cinéma
  • Verdun, vision d’histoire de Léon Poirier © La Cinémathèque de Toulouse
  • Mia et le migou de Jacques-Rémy Girerd
  • Bardot, La méprise de David Teboul

LE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Un programme de 15 films et d’événements, en partenariat avec la Mission du Centenaire de la 1ère guerre mondiale et la Cinémathèque de Toulouse, avec notamment le ciné-concert Verdun Visions d’Histoire (Léon Poirier, 1928) et la série Apocalypse 1ère guerre mondiale, en partenariat avec France2 et CC&C. Ce programme a circulé dans plus de 50 pays ; le ciné concert a été présenté dans 6 pays (Argentine, Mexique, Uruguay, Philippines, Thailande et Australie) et la série Apocalypse dans 42 pays.

 

LA FÊTE DU CINÉMA D’ANIMATION À L’INTERNATIONAL

L’Institut français s’est associé une nouvelle fois à l’Association française du cinéma d’animation (AFCA) pour fêter le cinéma d’animation à l’étranger. Le cinéaste Jacques- Rémy Girerd, parrain de la programmation de l’Institut français, a été à l’honneur ainsi que le studio Folimage dont il est le créateur. Un programme de films sur L’Animation française contemporaine était également proposé à cette occasion. La Fête de l’animation a été célébrée sur tous les continents dans environ 40 pays. 

IF Cinéma
Cinéma

LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE À L’ÉTRANGER

L’Institut français a étendu à l’international cette manifestation, coordonnée par Images en Bibliothèques, et édité pour l’occasion des programmes de films spécifiques : hommages à Jean Rouch et à Claire Simon et cycles Lumière sur la jeune création, Des hommes et des lieux, Regards de cinéma et Questions d’identités : le genre en question ?. Les programmations se sont déroulées durant le mois de novembre dans plus de 50 lieux et 40 pays

 

LE JOUR LE PLUS COURT DANS LE MONDE

En partenariat avec le CNC et l’Agence du court-métrage, l‘Institut français a promu à l’étranger 12 programmes de courts métrages en 2014. Au mois de décembre ont ainsi été organisées une trentaine de manifestations dans une vingtaine de pays.

 

FOCUS EN APPUI AUX SORTIES COMMERCIALES

Bruno Dumont / Focus autour d’un cinéaste singulier et radical, qui s’impose dans le paysage du cinéma français avec des films-chocs. Présentation en 2014, au Chili et au Pérou.

Juliette Binoche / La rétrospective de cette grande figure du cinéma français a poursuivi sa circulation en 2014 à l’occasion de la sortie de ses derniers films, à Singapour, au Sri Lanka et au Mexique.

Pascale Ferran / A l’occasion de la sortie de son film Bird, ce nouveau focus de 3 films a circulé au Canada.

Philippe Garrel / Un focus de ce cinéaste de référence pour les professionnels a été présenté dans le cadre d’une rétrospective au Japon.

Actrices / Hommage à Kate Barry disparue en décembre 2013 et hommage de cette grande photographe aux actrices de cinéma, cette exposition de 25 portraits, des plus grandes stars aux jeunes talents du cinéma français, a été présentée au Festival international du film de Rome et au Festival du film français de Florence en 2014. 

IF Cinéma
Cinéma

IF CInÉmA

LE CINÉMA EN LIGNE

Ifcinema, la plateforme de l’Institut français, permet aux ciné-clubs du réseau culturel français à l’étranger et à ses partenaires de télécharger des films afin d’organiser des projections publiques non commerciales pour les publics locaux. Ce service présente une offre de films variée (longs et courts métrages, fiction, documentaire, animation) de cinéma français principalement, des cycles thématiques (plus d’une quinzaine en 2014, avec par exemple un cycle Semaine de la francophonie de 10 films entre coproductions françaises, francophones et films de la Cinémathèque Afrique, ou bien un cycle Fête de la musique de 13 films) et des contenus additionnels tels que bonus vidéo, photos, articles ou kits pédagogiques...

En 2014, Ifcinéma s’est enrichie d’une nouvelle dimension pédagogique en proposant un accès aux enseignants du monde entier ainsi que des ressources pédagogiques en ligne pour l’apprentissage du français ou l’éducation au cinéma.

Riche d’un réseau de plus de 900 centres inscrits, (dont plus de 500 Alliances françaises et instituts français) et environ 1 800 utilisateurs ponctuels ou réguliers, IFcinéma a connu une progression d’utilisation de 60% en 2014 avec 12000 téléchargements. Bien que l’Europe reste le principal utilisateur d’IFcinema, le Top 10 des pays les plus actifs est réparti dans la plupart des régions du monde (Grèce, États-Unis, Pologne, Inde, Brésil, Ghana, Japon...) et fait apparaître de nouveaux utilisateurs en Afrique et en Asie.

→ À la fin de l’année 2014, plus de 400 films étaient en ligne, avec près de 2 000 fichiers de sous-titres en plus d’une vingtaine de langues. 

IF Cinéma
Cinéma

LA CInÉmAThèque AFRIque

UNE COLLECTION UNIQUE AU MONDE

La conservation et la diffusion du patrimoine cinématographique africain sont au cœur de la mission de la Cinémathèque Afrique. Elle détient l’une des collections les plus importantes de films africains des années 60 à nos jours grâce à un catalogue de plus de 1 500 titres. S’appuyant sur un vaste réseau de partenaires, la Cinémathèque Afrique est l’acteur majeur de la diffusion internationale du cinéma africain, tant pour les œuvres de patrimoine que pour la création contemporaine.

→ En 2014, la Cinémathèque Afrique de l’Institut français a poursuivi et renforcé sa promotion du film africain avec une diffusion dans plus de 110 pays (contre 90 en 2013) et une diffusion culturelle en hausse de 20 %.

La Cinémathèque, grâce à de nouveaux partenaires, a pu poursuivre l’enrichissement de son catalogue (19 nouveaux titres unitaires, 28 titres numérisés à partir de copies 16mm) et maintenir son appui au réseau pour la mobilité des talents : 19 projets soutenus en 2014 en Allemagne, Autriche, Bénin, Burkina Faso, Chine, Cuba, Ethiopie, États-Unis, Ghana, Guinée Conakry, Lettonie, Madagascar, Mauritanie, Niger, République Dominicaine, Roumanie, Sénégal, Tunisie, Venezuela, et France qui auront permis à 32 réalisateurs africains (contre 15 en 2013) de se déplacer pour accompagner leurs films et animer des ateliers et / ou workshops.

LES TEMPS FORTS DE LA CINÉMATHÈQUE AFRIQUE 2014

  • Hommage à Nelson Mandela en partenariat avec la Fondation Orange (Sélection de 5 films réalisés par des cinéastes sud africains : Zulu Love Letter de Ramadan Suleman, Triomf de Michael Reaburn, Mapantsula de Oliver Schmitz, Nelson Mandela, the myth and me de Khalo Matabane et The Mother House de François Verster).
  • Hommage au réalisateur Paulin Soumanou Vieyra, restauration et projection à Cannes du film Lamb de 1964, édition Blu Ray, avec le soutien de l’O.I.F.
  • Soutien à 3 nouvelles initiatives de festivals en Afrique: Djibouti fait son cinéma (Djibouti), FICKIN à Kinshasa (RDC) et Zame Ko à Bobo Dioulasso (Burkina Faso).
  • Appui à la circulation dans 21 pays du film Les combattants africains de la grande guerre de Laurent Dussaux, 1983, dans le cadre de la commémoration de la Grande Guerre (Allemagne, Canada, Congo, Congo RDC, Espagne, États-Unis (Chicago), France, Finlande, Haïti, Hongrie, Jamaïque, Japon, Mozambique, Roumanie, Sao Tome et Principe, Sénégal, Thaïlande, Tchad, Turquie, Ukraine, Uruguay.) 
IF Cinéma
Cinéma
  • Restauration du film Lamb de Paulin Soumanou Vieyra © PSV Films

RÉTROPECTIVES ET PROGRAMMES

La rétrospective Sotigui Kouyaté a été présentée dans 5 pays : Algérie, Burkina Faso, Haïti, Hongrie, Islande.

La rétrospective consacrée à Raoul Peck est composée de 6 films (Haitian Corner, L’Homme sur les quais, Le profit et rien d’autre, Lumumba, Lumumba la mort d’un prophète, Moloch Tropical) dont un titre, Haitian Corner, a bénéficié d’une restauration HD. Elle a été diffusée dans 6 pays notamment à l’occasion de prestigieux festivals: États-Unis (Washington), Cuba (La Havane), Allemagne (Berlin), Madagascar (Antananarivo), Rwanda (Kigali), Egypte (Louxor).

L’exposition Grandes figures des Cinémas d’Afrique et des Caraïbes, produite à l’occasion des 50 ans de la Cinémathèque Afrique, s’accompagne d’une sélection de films du catalogue illustrant et accompagnant plusieurs auteurs ou thèmes. Elle a été montrée dans 4 villes de 3 pays : Allemagne (Cologne et Francfort), Haïti (Port au Prince), Hongrie (Budapest).

En 2014 la Cinémathèque Afrique a également permis la réalisation de grandes rétrospectives ou hommages à l’initiative de grands festivals ou lieux : Rétrospective Jean Rouch au Niger, Congo, Équateur, Maroc et Taïwan, Souleymane Cissé en France, Samba Félix Ndiaye en Tunisie et Cheick Oumar Sissoko à New-York. 

IF Cinéma
Cinéma
  • Remise de la Palme d’Or à Nuri Bilge Ceylan pour Winter Sleep © AFP/Valérie Hache

LeS CInÉmAS Du mOnDe

POUR L’ÉMERGENCE DE NOUVEAUx TALENTS

L’Institut français soutient les coproductions avec la France, tout particulièrement pour les 1ers et 2èmes films, et œuvre à l’émergence de nouveaux talents dans les pays du Sud à travers un programme professionnel dédié à la jeune création. 

IF Cinéma
Cinéma

LE FONDS D’AIDE AUx CINÉMAS DU MONDE

À travers sa gestion directe du premier collège et le co-pilotage du fonds aux côtés du CNC, l’Institut français soutient la jeune création internationale et contribue activement au maintien d’une présence significative des pays du Sud dans ce dispositif mondial (52 % des projets soutenus).

Ce nouveau dispositif bénéficie d’ores et déjà d’une excellente réputation internationale et les films soutenus figurent régulièrement au palmarès des grands festivals internationaux : Palme d’or pour le film turc Wintersleep de Nuri Bilge Ceylan ou l’Ours d’argent Prix Alfred Bauer à Berlin pour Ixcanul de Jayro Bustamente.

→ 12 films soutenus par l’Aide aux cinémas du monde sont sortis en 2014 dans les salles françaises :

  • My Sweet Pepperland, Hiner Saleem (Kurdistan)
  • Métabolisme, Cornelui Porumboiu (Roumanie)
  • Xenia, Panos Koutras (Grèce)
  • L’Institutrice, Nadav Lapid (Israël)
  • Leçons d’Harmonie, Emir Baigaizin (Kazakhstan)
  • Gett le procès de Viviane..., Shlomi et Roni Elkabetz (Israël)
  • Wintersleep, Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
  • La Preuve, Amor Hakkar (Algérie)
  • Tuer un homme, Alejandro Fernandez Almendras (Chili)
  • Still the water, Naomi Kawase (Japon)
  • Retour à Ithaque, Laurent Cantet (France)
  • La belle jeunesse, Jaime Rosales (Espagne)

Depuis sa création en avril 2012, le fonds a tenu 11 commissions et soutenu 141 projets de films internationaux de long métrage provenant de 55 pays. Ce dispositif bénéficie autant aux jeunes réalisateurs qu’à leurs ainés (71 premiers et deuxième films soutenus en production depuis 2012).

Le montant moyen de la subvention s’élève à 120 000 euros par film. 

IF Cinéma
Cinéma
  • Flapping in the Middle of Nowhere de Nguyên Hoang Diep © Cinesud Production

LA FABRIQUE DES CINÉMAS DU MONDE AU FESTIVAL DE CANNES

En 2014, l’Institut français a renouvelé pour la 6e année consécutive son opération Les Cinémas du Monde au Festival de Cannes, en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie et France Médias Monde.

Parrainée par un réalisateur de renommée internationale (le réalisateur brésilien Walter Salles en 2014), La Fabrique des Cinémas du Monde permet à dix tandems réalisateur/ producteur développant leur 1er ou 2ème long métrage, de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, d’apprendre à se positionner sur le marché international et de compléter leur tour de table financier à travers des coproductions internationales.

Ce programme dédié aux jeunes talents issus de pays où l’industrie cinématographique et le cinéma indépendants sont peu développés remporte des résultats tangibles: par exemple, 70 % des projets accueillis à La Fabrique des Cinémas du Monde 2014 ont trouvé un coproducteur dans l’année ; depuis 2009, 9 projets ont bénéficié de l’Aide aux cinémas du monde.

Le suivi des projets au fil des éditions permet de mesurer l’impact positif de cette action par leurs nombreuses sélections et les prix obtenus dans les plus importants forums de coproduction et festivals internationaux (Berlin, Venise, Toronto, Busan).

 

IF Cinéma
Cinéma

→ En 2014, 10 projets ont été sélectionnés sur 124 candidatures reçues :

  • Les Silences du coquillage, 2e long-métrage de Kamar Ahmad Simon, produit par Sara Afreen – Beginning (Bangladesh),
  • August, 1er long métrage d’Armando Capó Ramos (Cuba), produit par Marcela Esquivel Jimenez – La Feria Producciones (Costa Rica), 
  • Une si longue lettre, 1er long métrage d’Angèle Diabang réalisé et produit par Karoninka (Sénégal),
  • Ma chère soeur, 2e long métrage de Mattie Do, produit par Douangmany Soliphanh – Lao Art Media Co (Laos),
  • Mon tissu préféré, 1er long métrage de Gayaneh Jiji (Syrie), produit par Lamia Chraibi – La Prod (Maroc), Dede, 1er long métrage de Mariam Khatchvani, produit par Vladimer Katcharava – 20 Steps Production (Géorgie),
  • Chedda, 1er long métrage de Damien Ounouri, produit par Djaber Debzi – Taj Intaj (Algérie),
  • La familia, 1er long métrage de Gustavo Rondón Córdova, produit par Marianella Illas – La Pandilla Producionnes (Venezuela),
  • La Blessure, 1er long métrage de John Trengove, produit par Elias Ribeiro – Urucu Media (Afrique du Sud) et en partenariat avec la Cinéfondation,
  • All the Dead Ones, 2e long-métrage de Caetano Gotardo et Marco Dutra, produit par Sara Silveira – Dezenove Som e Imagens (Brésil). 
IF Cinéma

Communication

OBjECTIFS ET MISSIONS

À travers ses différentes actions, le Département communication est garant de l’image de l’Institut français en France et à l’étranger et de la stratégie de communication définie.

Tout en poursuivant l’accompagnement du réseau culturel pour le renforcement du déploiement de la marque à l’étranger, le Département communication souhaite dorénavant se donner pour objectif principal d’accroitre la visibilité de la marque en France, en utilisant toutes les disciplines de la communication.

Le Département communication exerce ainsi un rôle transversal au sein de l’Institut français. Il accompagne les différents départements dans leurs projets, propose des solutions appropriées grâce à son expertise en matière de communication, dans l’objectif d’optimiser la visibilité de ces projets et celle de la marque Institut français.

Son intervention aux Ateliers de l’Institut français lui permet aussi de consolider son rôle auprès du réseau culturel extérieur en apportant ses conseils sur des problématiques exposées par des membres du réseau culturel.

 

BUDGET

Le budget 2014 du Département Communication est de 175 300 euros (Hors communication Saisons). 

À travers ses différentes actions, le Département communication est surtout garant de l’image de l’Institut français en France et à l’étranger. Si la marque Institut français est désormais bien vivante à l’étranger, le Département communication souhaite dorénavant se donner pour objectif principal d’accroitre la visibilité de la marque en France, en utilisant toutes les disciplines de la communication.

Communication
  • Encart publicitaire

COmmunICATIOn InSTITuTIOnneLLe

Le Département communication a pour mission d’expliquer, de faire comprendre le rôle de l’Institut français auprès des professionnels, du grand public et du réseau culturel à l’étranger et de promouvoir ainsi la marque unique Institut français en France et à l’international.

Il a ainsi créé en 2014, entre autres outils, un visuel commun adapté à chaque Département, susceptible d’être mis à la disposition du réseau culturel ; une brochure / dépliant type par département ou pôle (Cinéma, Collectivités territoriales, Musiques) sur le principe d’une collection. 

Le Département Communication a aussi initié la mise en place d’une politique de rattachement des programmes à la marque (cf. Vizza monde = IF Profs) et une réflexion sur les dénominations, actuellement en cours de développement.

Enfin, il a relancé une politique de partenariats médias, à développer et renforcer.

Pour promouvoir la marque unique, il s’est appuyé sur les grands événements portés par l’Institut français et sur divers outils institutionnels. 

Communication

COmmunICATIOn ÉVènemenTIeLLe

En étroite collaboration avec l’ensemble des départements de l’Institut français, le Département communication a accompagné un grand nombre d’évènements au cours de l’année 2014 avec l’objectif d’une meilleure visibilité de la marque Institut français. En voici les exemples les plus marquants :

ATELIERS DE L’INSTITUT FRANçAIS À PARIS

En 2014, lors des Ateliers de Paris qui se sont déroulés les 17 et 18 juillet, le Département communication a accompagné le Pôle formation dans l’organisation des Ateliers en réalisant notamment l’habillage des lieux. Il a également produit la vidéo rétrospective de l’année écoulée, diffusée en plénière.

Enfin, le Département a organisé un atelier Communication au profit du réseau culturel, pour informer sur les outils disponibles, les enjeux de la marque et de sa promotion et échanger sur les problématiques de communication rencontrées à l’étranger autour de la marque.

LE SALON DU LIVRE (PAYS ET VILLE INVITÉS : ARGENTINE ET SHANGHAI)

En coordination avec le Département du Livre et Promotion des savoirs, le Département communication a réalisé l’habillage et le programme du stand, a diffusé un communiqué de presse et un dossier de presse, et a organisé un partenariat média avec France Culture + et TV5Monde.

Communication

LE PAVILLON LES CINÉMAS DU MONDE À CANNES

Le Département a assuré la réalisation d’un catalogue bilingue de présentation des projets retenus (52 pages), de 10 cartes com et de la signalétique du Pavillon. Il en a également piloté les relations presse du Pavillon avec l’appui d’une agence dédiée. 

BIENNALE INTERNATIONALE D’ARCHITECTURE DE VENISE (COMMISSAIRE : JEAN-LOUIS COHEN)

Le Département communication coordonne, en dialogue avec le ministère de la Culture et de la Communication, la communication du Pavillon français, en réalise les outils et assure les relations presse avec l’appui d’une agence spécialisée. Lors de la Biennale d’architecture de Venise en 2014, l’agence de presse Métropolis a assuré l’ensemble des relations presse. Une conférence de presse a été organisée au ministère de la Culture et de la Communication à Paris. Lors des journées professionnelles les 6 et 7 juin, de nombreux journalistes français et internationaux ont été accueillis sur le Pavillon.

OUVERTURE DE LA VILLA KUjOYAMA À KYOTO

Le Département communication a piloté la communication sur le territoire français de la réouverture après travaux de cette résidence d’artistes. Il a notamment organisé une conférence de presse à Paris, au Quai d’Orsay, et accompagné le déplacement de 3 médias (Benjamin Locoge pour Paris Match, Anaël Pigeat pour Art Press, Frédéric Edelman pour Le Monde) à l’occasion de l’inauguration de la Villa par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. 

Communication

SAFIRLAB

En coordination avec CFI, le Département communication a organisé la communication du programme SafirLab (dossier de presse, conférence de lancement...). 

LANCEMENT DU RAPPORT LES NOUVEAUX PRODUCTEURS

Le Département communication a organisé la soirée de lancement du rapport Les Nouveaux Producteurs - La frenctouch de la webcréation à la Gaité Lyrique à Paris le 16 décembre, en présence d’une centaine d’invités. Il a également assuré d’un partenariat avec le Film français et les relations presse.

Autres projets : Cinéma du réel, Labcitoyen, Equation Musique, Focus Musiques actuelles au Mama, Fête de l’animation, Exposition 14-18...

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Sur l’ensemble de l’année, l’Institut français a diffusé plus de 30 communiqués de presse sur ses projets culturels et la vie de l’institution. 

 

Communication

COmmunICATIOn DeS SAISOnS

Les Saisons organisées par l’Institut français sont une marque forte et reconnue auprès du grand public.

En 2014, l’Institut français a coordonné toutes les actions de communication de France- Chine 50, 50e anniversaire des relations diplomatiques franco-chinoises, et de l’Année de la France au Vietnam.

Il a également assuré la préparation de la communication du festival Singapour en France, du Tandem Paris-Londres, de l’Année France-Corée 2015-2016 et enfin du Festival de la France en Croatie (mai-septembre 2015). 

Numérique

MISSIONS

Dès sa création en janvier 2011, l’Institut français fait du numérique l’une de ses priorités stratégiques. La première ambition a été de doter le réseau culturel français de plateformes numériques innovantes. En septembre 2013, l’Institut français a créé un département dédié afin de poursuivre le développement et la diffusion de ces outils, et aborder le numérique comme un nouvel enjeu de coopération.

Le Département s’articule autour de 3 missions :

  • Gestion et diffusion des plateformes numériques

Le Département anime les communautés d’utilisateurs des différentes plateformes et applications de l’Institut français – IFcinéma, institutfrancais.tv, IFmapp, IFmobile, Culturethèque: promotion, diffusion des droits, fonctions support et formation des utilisateurs. Il accompagne les nouveaux projets numériques: conseil (technique, fonctionnel, graphique), proposition de solutions innovantes pour répondre aux besoins du réseau culturel français, accompagnement jusqu’à la mise en ligne (développement d’applications, sites dédiés, système de datavisualisation, etc.).

Cette mission participe a l’identification des nouveaux «besoins», et son activité, par nature est transversale avec tous les départements et toutes les problématiques qui constituent le périmètre de l’Institut français (cinéma, débat d’idées, langues françaises, arts visuel, musiques, livre, etc...).

  • Production et coordination éditoriale

Le Département est chargé de diffuser l’information de l’Institut français à travers son site internet bilingue (français / anglais) et ses lettres mensuelles : elle relaie les grands événements culturels produits dans le réseau, la programmation des Saisons en France et assure la production de contenus numériques sur des questions culturelles au cœur des préoccupations des postes. Il administre par ailleurs la plateforme IFprog, qui recense l’ensemble des dispositifs d’appui de l’Institut français. 

Cette mission intègre également le suivi des espaces « communautaires » et de suivi de nos publics dans le cadre de programmes d’attractivité. Il s’agit également de gérer les aspects de référencement « naturel » et assurer l’optimisation du trafic des plateformes de l’Institut français. 

ifcinéma
Numérique
  • Coopération numérique et prospective

La mission Coopération numérique et prospective est chargée de l’identification des acteurs du secteur numérique en France – experts, infrastructures, entreprises emblématiques, pôles de compétitivité, etc. –, de la conception de projets de coopération avec le réseau culturel et de la mise en relation des acteurs français et étrangers.

Les projets de coopération peuvent prendre différentes formes : colloques, conférences, événements ou interventions artistiques, laboratoires, résidences, débats d’idées notamment.

Du champ des «nouvelles écritures» et de la «web création» aux arts numériques, en passant par l’accompagnement des postes sur des forums «culture numérique», cette mission concours à la professionnalisation et à l’ouverture aux nouvelles formes de coopération du réseau culturel dans le monde. 

ifcinéma
Numérique

OUTILS NUMÉRIQUES

UN SITE BILINGUE

Depuis décembre 2013, le site www.institutfrancais.com est disponible en français et en anglais. La version anglaise reprend la partie institutionnelle, la présentation des disciplines et une sélection d’actualités, qui fait l’objet de la lettre d’information mensuelle en anglais.

→ l’Institut français compte plus de 20 000 abonnés à ses lettres d’information ;

→ plus de 1 500 000 pages vues (+ 40 % vs 2013), 404 000 utilisateurs ;

→ 50 % des utilisateurs provenant de France, 63 % de « nouveaux utilisateurs », 620 000 visites (+43% vs 2013). 

5 000 PROjETS DÉPOSÉS SUR IFPROG

IFprog, plateforme trilingue (français, anglais, espagnol) lancée fin 2012 pour centraliser les dispositifs de soutien proposés l’Institut français, a reçu, pour la session 2014, 5000 dossiers, répondant à 60 appels à projets. Ils ont été déposés par les postes du réseau culturel français, des opérateurs culturels et également par des artistes. 

UN SITE DÉDIÉ

1 site a été mis en place pour les Saisons dont l’Institut français est l’opérateur : France-Chine 50 (http://www.france-chine50.com/fr

 

ifcinéma
Numérique
  • Page d’accueil du site www.institutfrancais.com
  • Page d’accueil du site www.institutfrancais.com
  • Page intérieure du site www.institutfrancais.com
  • Lettre d’information 2014

PLATEFORMES RÉSEAU

26 PAYS CONNECTÉS À IFMOBILE

Téléchargée plus de 2300 fois, cette application recense fin 2014 les événements programmés par les Instituts français de 26 pays. Destinée au grand public, IFmobile associe français et langue locale pour proposer les rendez-vous des instituts français dans le monde.L’application sera disponible en avril 2015 en anglais. 

17 NOUVEAUx SITES D’INSTITUT FRANçAIS CRÉÉS À PARTIR D’IFTHÈME

Depuis sa mise a disposition auprès du réseau, 20 Instituts français ont créé leur site en utilisant IFthème, site clé-en-main développé par l’Institut français à Paris sous Wordpress et Open Source: Bosnie-Herzegovine, Burkina Faso, Burundi, Croatie, Émirats arabes unis, Estonie, Finlande, Haïti, Jérusalem (P), Koweït, Laos, Luxembourg, Mali, Singapour, Suède, Tchad, Turquie, Yémen.

http://www.institutfrancais.com/fr/site-cle-en-main 

IFthème est disponible sur https://github.com/anou/iftheme

ifcinéma
Numérique

28 316 FILMS TÉLÉCHARGÉS SUR IFCINÉMA

Plateforme de cinéma en ligne, IFcinéma est utilisée pour des projections de type ciné- club ou pour un usage pédagogique dans 170 pays. 1 021 nouveaux utilisateurs en 2014 - parmi eux, 760 sont enseignants. Ils sont accompagnés par 90 administrateurs.

http://ifcinema.institutfrancais.com/

120 CULTURETHÈQUES DÉPLOYÉES

120 bibliothèques numériques ont été déployées à partir d’une plateforme commune mise en place par l’Institut français à Paris. Parmi elles, 65 sont ouvertes auprès des publics locaux.                                      

http://www.culturetheque.com/exploitation/default/accueil-ermes.aspx

723 412 VIDÉOS VUES SUR INSTITUTFRANCAIS.TV

La webtv de l’Institut français propose 1512 vidéos postées par le réseau culturel et ses partenaires, qui ont été vues plus de 723 412 en 2014.

http://institutfrancais.tv/

IFMAPP

3 nouvelles IFmapp ont été créées et mises en ligne en 2014 : La Fabrique des Cinémas du Monde, à l’initiative de l’Institut français, IFmapp RELU-Russie (Réseau Éducatif Linguistique et Universitaire en Russie) à l’initiative de l’Institut français de Russie, et IFmapp Arts de la Scène au Japon à l’initiative de l’Institut français du Japon.

http://ifmapp.institutfrancais.com/ 

ifcinéma
Numérique
  • IFcinéma
  • IFmapp

nOuVeAu SuPPORT DIgITAL

UNE NOUVELLE ExPOSITION NUMÉRIQUE

Sous la forme d’une fresque, l’exposition 14/18 propose, en version multilingue, de nombreux contenus numériques – extraits, documents d’archives, vidéos, textes critiques. Tous sont accessibles via des QR Codes et une application dédiée pour tablettes et Smartphones.                                                                

http://www.institutfrancais.com/fr/14-18 

ifcinéma
Numérique

COOPÉRATIOn numÉRIque

ACCOMPAGNEMENT DES PROjETS DE COOPÉRATION NUMÉRIQUE

  • Canada : Lab Émergence, laboratoire de nouvelles écritures

Laboratoire franco-canadien consacré aux formes émergentes et innovantes d’écritures pour les nouvelles plateformes. Cette manifestation propose un espace de création permettant de croiser le savoir-faire d’auteurs traditionnels et l’expertise d’intervenants de l’écriture interactive.

  • États Unis : accompagnement des services culturels au Festival South by Southwest

Les Services culturels de l’Ambassade de France aux État-Unis se sont mobilisés pour permettre de déployer la présence des start-ups et créateurs de contenus culturels français et de renforcer significativement la présence de l’industrie musicale et numérique de notre pays.

  • Rédaction et diffusion du Livre numérique : Les nouveaux producteurs : la french touch de la web création

Premier panorama sur les producteurs français transmédia. http://www.institutfrancais.com/fr/actualites/la-french-touch-de-la-webcreation

  • Allemagne : mémoire et archives numériques

Un forum, organisé à Berlin à l’automne 2014, a réuni grandes institutions patrimoniales françaises et allemandes, opérateurs culturels, industriels, chercheurs, créateurs – écrivains, vidéastes, plasticiens, musiciens, etc. – autour de la question des archives et de la mémoire à l’ère du numérique.

  • Maroc : accompagnement numérique de la Nuit des philosophes

Une plateforme numérique, communautaire et collaborative a été mise à la disposition de la communauté philosophique du Maroc, et notamment des classes de philosophie des lycées français, dans le contexte de la préparation de la Nuit des philosophes, organisée par l’Institut français du Maroc en novembre 2014 à Rabat et Casablanca. 

ifcinéma

Mécénat

  • Comité des mécènes de France-Chine 50 ©Institut français - France-Chine50 / T. Chapotot.

L’année 2014 a été une année atypique, avec une levée de fonds exceptionnelle de près de 6 millions d’euros, dont 4 millions au bénéfice du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine. L’année a ainsi été rythmée par plus de 800 événements franco-chinois, dont une centaine a été soutenu par les entreprises du Comité des mécènes. L’Institut français tient à les remercier pour leur confiance et leur engagement, essentiels dans la réussite de ces commémorations.

Au delà de France-Chine 50, s’est mise en place en 2014 la stratégie de levée de fonds pour le Festival de la France en Croatie qui se tiendra de mai à septembre 2015 et pour l’Année France-Corée qui aura lieu à partir de septembre 2015, avec la sollicitation d’un premier cercle d’entreprises. 

Parmi les projets hors saison, différentes opérations ont pu avoir lieu grâce au soutien de généreux mécènes : la Villa Kujoyama qui a marqué un temps fort de l’année avec sa réouverture en octobre 2014, mais également le Pavillon des Cinémas du Monde à Cannes, la Biennale d’architecture de Venise, Danse l’Afrique danse !, ou encore la Cinémathèque Afrique.

 

Mécénat

L’équipe mécénat s’est aussi mobilisée auprès du réseau culturel à l’étranger en animant des ateliers sur le mécénat en Roumanie et en Colombie afin de partager son savoir-faire et son expérience dans le domaine du mécénat d’entreprise. Dans le cas de la Colombie, il s’agissait également de poser les premiers jalons de la Saison de la Colombie prévue en 2017. 

En 2014 a été menée une analyse de nouvelles sources de financement privé, avec l’exploration de diverses pistes, dont certaines seront mises en œuvre dès 2015. L’un des chantiers de l’année 2014 a également été de développer le mécénat hors saison. Pour cela, l’équipe a mené une réflexion stratégique et mis en place un comité de sélection ayant pour objectif de déterminer les projets les plus mobilisateurs pour les trois prochaines années, de 2015 à 2017. Se fondant sur différents critères, le comité de sélection a ainsi identifié les projets prioritaires, qui seront intégrés dans une offre globale dédiée aux mécènes. 

Coordination
avec le réseau

MISSIONS

Au lendemain de la décision ministérielle de ne pas rattacher le réseau des établissements culturels français à l’étranger à l’Institut français, il a semblé nécessaire de créer un Département de la coordination avec le réseau, dont les missions se veulent transversales et qui constitue un lien direct entre l’Institut français et ce réseau. Il est de plus en charge de l’organisation des Ateliers de l’Institut français, temps fort de la relation de l’Institut français au réseau.

Ce Département regroupe trois pôles : un pôle réseau, initialement pôle de l’expérimentation, un pôle formation et un pôle Démarche qualité et appui aux centre de langue.

BUDGET

Directement rattaché à la direction générale depuis septembre 2014, il est animé par 7 agents et dispose d’un budget global de près de 1 070 000 euros. 

Coordination
avec le réseau

RÉSeAu

Ce pôle apporte son expertise du réseau à la direction par :

1/ La rédaction de notes synthétiques « pays » ou « zones géographiques » destinées :

–  à la direction dans le cadre de préparation des missions ou à des entretiens,

–  au Département dans le cadre de préparation des missions de l’Inspection Générale, des Plans d’Action d’Ambassadeur... 

 

2/ La rédaction de convention cadre / pays après avoir conduit la réflexion avec les Postes sur l’opportunité d’un tel document pour tels pays ou telles zones. L’objectif est de mettre en cohérence l’action de l’Institut français avec stratégie conduite localement par les Postes. 

 

3/ La rédaction de documents sur des projets spécifiques comme la Villa Kujoyama, MOU Australie, la mission du Centenaire...
Pour cela, ce pôle est associé à la rédaction et au suivi des conventions liant l’Institut français à tous ces partenaires.

 

4/ L’organisation d’entretiens de coordination avec des agents du réseau et les différents chefs de Département de l’Institut français (COCAC, Directeurs adjoints, attachés culturels...)

Dans ce cadre, il peut être sollicité pour participer directement à des entretiens de la Direction avec des agents du réseau.

Afin d’assurer cette fonction d’expertise, le pôle «Réseau» est amené à assister à des réunions régionales de programmation, à des Conseil d’Orientation Stratégique, à des Conseils d’influence, par des missions. 

 

 

Coordination
avec le réseau
  • Formation musiques actuelles, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation musiques actuelles, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation musiques actuelles, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation musiques actuelles, octobre 2014 © Vinciane Verguethen

Ce pôle assure le suivi de certains dossiers transversaux :

1/ Étude sur les publics
Durant ces dix dernières années, la nécessité de connaître « ses publics » s’est fortement affirmée tant au sein des différentes directions du ministères des Affaires étrangères et du Développement international, de ses opérateurs qu’au niveau du réseau des établissements culturels français à l’étranger.
Conscient de cette affirmation, l’Institut français entend mener une étude sur ses publics bénéficiant directement de son appui et des publics cibles que l’établissement souhaite toucher à travers ces projets.

2/ La question du genre
La nouvelle stratégie «Genre et développement» adoptée en comité interministériel en juillet 2013 pour la période 2013-2017 vise à améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes, elle engage le ministère des Affaires étrangères et du Développement international ainsi que tous ses opérateurs. C’est à ce titre, que l’Institut français a entrepris d’adapter cette stratégie conformément à son périmètre d’action «Genre et culture». Plusieurs types d’action sont en préparation: l’organisation d’une session de sensibilisation des cadres de direction de l’Institut français et d’une session de formation destinée à la référente de l’Institut français sur ces questions. L’objectif est de définir une feuille de route en vu d’accompagner l’intégration de la thématique au sein de l’activité de l’opérateur, dégager des enjeux stratégiques et envisager la mise en place de programmes d’action dédiés. 

Coordination
avec le réseau

FORMATION

La mission du pôle formation du réseau est d’accompagner les agents du réseau, en lien avec les mutations internes et externes de leur environnement :

-  mutations internes : diminution des budgets de fonctionnement et des postes d’expatriés, autonomie financière des établissements, exigence d’équilibre financier et / ou rentabilité, qualité des prestations, enjeux politiques (diplomatie globale) ;

-  mutations externes : évolution des technologies et des pratiques, développement de la concurrence, prise en compte du contexte local (culturel, économique etc.).

Il s’agit de permettre aux agents de faire face aux évolutions des métiers, d’être en capacité de s’adapter et de développer leurs compétences professionnelles.

Pour assurer cette mission, l’Institut français met au service des postes deux dispositifs de formation des agents :

-  des agents expatriés ou recrutés localement,

-  un plan d’appui en financement (PAF) pour soutenir les postes dans la mise en œuvre d’un plan local de formation.

En marge du PAF, l’Institut français organise un à deux séminaires de formation régionaux en collaboration étroite avec un poste dans le secteur audiovisuel / cinéma.

Ces deux dispositifs concernent tous les agents du réseau, qu’ils soient expatriés ou recrutés localement, travaillant dans des instituts français, des services culturels ou des alliances françaises.
Les commissions de sélection des bénéficiaires veillent à l’équilibre géographique, au respect des priorités stratégiques du poste et du Département, à assurer une participation significative des agents de recrutement local ainsi qu’aux agents exerçant en Alliances françaises (complémentarité avec le Plan de professionnalisation de la Fondation Alliance française). 

Coordination
avec le réseau
  • Formation Mediadix pour les médiathécaires, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation Mediadix pour les médiathécaires, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation Mediadix pour les médiathécaires, octobre 2014 © Vinciane Verguethen
  • Formation Mediadix pour les médiathécaires, octobre 2014 © Vinciane Verguethen

→ En 2014, 39 formations ont été organisées, représentant 192 journées, pour 1 257 participants (dont 574 entre les Ateliers de l’Institut français et le Stage des nouveaux partants). Sur l’ensemble des participants à des modules de formation, 40 % étaient des recrutés locaux.

Les formations répondant aux priorités stratégiques définies avec le ministère des Affaires étrangères et du Développement international sont conçues et mises en œuvre par le pôle Formation. Elles s’inscrivent dans des thématiques variées afin de pouvoir répondre aux différents besoins correspondants aux missions des agents. 

Sur la totalité des 1 257 personnes, 44,89 % exercent en Institut français, 30,73 % en Alliance française et 24,38 % en Service de coopération et d’action culturelle d’Ambassade.

Sur les 39 formations organisées en 2014, 10 se sont déroulées en France, 29 dans les postes (dont 1 accessible à distance et certifiante à destination des médiathécaires). 

Coordination
avec le réseau

LeS ATeLIeRS De L’InSTITuT FRAnÇAIS

Après trois années d’expérience préalable, les AIF 2014 étaient l’occasion de revenir sur les enjeux importants de notre réseau et les nouveaux défis de l’influence française à l’étranger. De l’étude des publics, en passant par l’analyse prospective de notre diplomatie d’influence, à l’amélioration de la compétitivité de nos industries culturelles, au développement de nos stratégies de diffusion et de promotion du français jusqu’à la recherche créative de financements, ces ateliers avaient pour objectif d’inspirer notre stratégie de démarches dites d’innovation.

Organisés du 17 au 18 juillet 2014 à la Cité des Sciences et de l’Industrie, les AIF 2014 ont été organisés sur une journée et demi en raison d’un calendrier contraint, notamment, par la tenue des journées du réseau les 15, 16 et 17 juillet.

De ce fait, un programme de 11 heures de travail (contre 13h30 heures en 2013 à Lille) composé de 3h30 de rencontres «express» (pas pour tous), 2h30 de plénières, 3 heures d’atelier de réflexion et 2 heures d’atelier outillant était proposé aux quelques 400 participants du réseau.

La journée du jeudi s’est ouverte sur des rencontres «express» animées par les collectivités territoriales et les partenaires de l’Institut français. S’en est suivie une séance plénière consacrée à l’innovation au service de l’attractivité du territoire en présence de Madame Claudie Haigneré, Présidente d’Universcience, Madame Anne Tallineau, Directrice générale déléguée de l’Institut français, Monsieur Xavier Darcos, Président de l’Institut français, Madame Anne-Marie Descôtes, Directrice générale de la Mondialisation, du développement et des partenariats au Ministère des affaires étrangères et du Développement international.

Les sept ateliers de réflexion et les neuf ateliers outillants se sont tenus en continu toute la journée du vendredi. En parallèle de ces rencontres, les participants avaient accès à un point d’information carrière tenu par les ressources humaines du Département tout en ayant la possibilité de (re)découvrir l’exposition numérique Albert Camus en marge de sa circulation au sein du réseau. 

En matière de communication, les AIF ont généré une soixantaine de tweets qui ont su faire parler de l’événement sur la toile. Pour ne citer qu’eux : « Très forte intervention de Jean Mattern dans l’atelier influence culturelle et industries créatives!», «Le jeu vidéo est la deuxième industrie mondiale culturelle avec plus de 80 milliards d’euros derrière... le sport !!», «Ce n’est plus le contenu culturel mais la connaissance de ce contenu qui importe », « Très heureux d’être à #AIF2014 organisé par @IFParis pour parler numérique, idées et savoir ».

Pour finir, les AIF réunissent des professionnels exigeants, avertis et souvent experts qui sont de plus en plus attentifs à la dimension professionnalisante de ce rendez-vous. 

Coordination
avec le réseau
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen
  •  Les Ateliers de l’Institut français, juillet 2014 © Vinciane Verguethen

7 ATELIERS DE RÉFLExION

«Innovation et publics: l’étude des publics au service d’un projet culturel», «Innover au service de la diplomatie d’influence: une évolution des pratiques professionnelles», «Approches et programmations innovantes pour conquérir de nouveaux publics», « Financements innovants : les Offset », « Comment s’emparer du numérique pour asseoir un nouvel axe de coopération et d’influence ? », « Formations de et en français : dispositifs professionnels innovants et diffusion numérique », « L’articulation des logiques d’influence culturelle et de marché dans le domaine des industries culturelles et créatives : un enjeu majeur pour l’institut français et le réseau »

9 ATELIERS OUTILLANTS

«Méthodologie de la coopération européenne et retours d’expérience du réseau», Numérique, idées et savoirs: quels outils pour une meilleure coopération ?», «Les musiques: quels enjeux et comment y répondre ?», «Référentiel qualité, la boîte à outils de la gestion et de la direction des centres de langue des instituts français et des alliances françaises», «Financements innovants: les Offset», «Grandes opérations et programmes structurants: de nouveaux modèles d’intervention», «Les Saisons: un laboratoire d’innovation en matière de programmation », « Climat 2015 », « Stratégie de la communication de l’Institut français et enjeux du déploiement de la marque ». 

Coordination
avec le réseau

APPuI AuX CenTReS De LAngue

DÉPLOIEMENT DE L’INFORMATIQUE DÉCISIONNEL

Initiée en 2012, une harmonisation des meilleurs logiciels de gestion des cours a été effectuée par l’Institut français, leurs fonctionnalités ainsi que leurs données statistiques ont été développées. Alors que seulement 23 % des EAF pluridisciplinaires étaient équipés de logiciels en 2012, 85 % des EAF utilisaient l’un des trois logiciels retenus par l’Institut français (Alisoft, Arc en ciel, Hanaf), fin 2014, soit 85 antennes IF et 91 AF supplémentaires, portant à 299 le nombre d’établissements culturels équipés. 

CONSTRUCTION D’UN SYSTEME QUALITÉ POUR LES CENTRES DE LANGUE DES INSTITUTS FRANçAIS ET DES ALLIANCES FRANçAISES

Les besoins croissants en termes d’autofinancement appellent un renforcement de la capacité des centres de langue à développer leur activité commerciale. Initié par l’Institut français en 2014, le système qualité en cours d’élaboration apportera les informations et outils indispensables au développement d’une gestion prospective de l’activité :

-  Documentation et guidage de la gestion des processus (Management, Marketing, Conception et suivi de formations, Prospection, Vente, Organisation des formations, Gestion des RH, Gestion financière, Gestion du Système d’Information, Gestion des locaux) ;

-  Catalogue mutualisé des produits vendus par le réseau des IF et des AF et localisables en termes de prix, publics ciblés et circonstances de vente diverses, avec un historique annuel des ventes par centre ;

-  Générateur de fiches de poste conformes aux fiches-métier en cours d’élaboration avec la DGM, afin d’améliorer l’organisation des ressources humaines et les recrutements, selon une gestion normalisée des tâches, des qualifications et des savoir-faire ;

-  Gestionnaire de projets pour l’organisation, la planification et l’évaluation des activités (par ex. : inscriptions, préparation des examens, élaboration du plan marketing, gestion des locaux).

Livré à l’été 2015, le système qualité appuiera la diffusion du français et la conquête de nouveaux publics, dans une logique de professionnalisation et de renforcement du pilotage stratégique du réseau.  

Coordination
avec le réseau

MISSIONS D’ExPERTISES QUALITÉ

L’appui aux centres de langue ce sont aussi des missions d’expertise qualité menées sur appel à candidature : en 2014, 9 missions ont été réalisées dans 5 instituts français (Estonie, Burundi, Rwanda, Iran, Liban) et 4 Alliances françaises (Managua, Melbourne, Lima, La Haye), soit 49 établissements depuis 2010. Ces missions ont permis aux établissements d’obtenir des gains concrets : mobilisation et management des équipes ; organisation des services et amélioration du fonctionnement quotidien (structuration de la documentation et de l’administration commerciale, communication interne, coordination et transversalité) ; amélioration du dialogue de gestion et de la planification stratégique (politique budgétaire, plan marketing, fixation et suivi des objectifs) ; recentrage de l’activité sur la relation client et consolidation de l’image de marque ; capacité renforcée aux décisions stratégiques et à la priorisation des actions de développement. Dans une logique d’amélioration continue, chaque mission aura permis l’élaboration de plans d’actions spécifiques à chaque centre. 

Ressources humaines

OBjECTIFS ET MISSIONS

Les objectifs et les missions de la Direction des Ressources humaines s’organisent autour de 4 axes principaux :

  • –  La gestion administrative individuelle et collective de l’ensemble des salariés de l’Institut français : recrutement, évolution salariale, mobilité interne ou externe, paye, etc.

  • –  La gestion des moyens affectés à l’établissement en termes d’emplois et de masse salariale. À ce titre, la Direction des Ressources humaines en lien avec la DAAF prépare le budget annuel dédié à la masse salariale et suit son exécution dans le cadre d’un plafond de l’emploi annuel qui lui est accordé. Cette activité de contrôle de gestion spécifique se traduit par la transmission au contrôle budgétaire et plus récemment à la Commission Interministériel d’Audit pour les Salaires du Secteur public (CIASSP) d’un certain nombre de documents quadrimestriels ou annuels.

  • –  La mise en œuvre de la politique de gestion des Ressources humaines en lien avec le COM. La déclinaison de cette politique s’inscrit également dans le cadre d’un dialogue social porté par la direction de l’établissement.

  • –  Enfin, l’accueil, le conseil et l’information de tous les salariés pour toute question relative à leur situation administrative, à un besoin de formation, etc. 

 

 

Ressources humaines

Réorganisation de l’organigramme

L’Institut français a poursuivi la refonte de son organigramme pour rendre plus lisible et plus visible ses nouvelles missions et orientations en tant qu’opérateur du ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Dans cette optique, le Département Coordination avec le Réseau a été rattaché en septembre 2014 à la Direction Générale. 

Ressources humaines

COnTRAT D’OBJeCTIFS eT De mOYenS

2014 a été une année de transition. En effet et dans l’attente d’un Contrat d’Objectifs et de Moyens qui devrait être signé en 2015, l’Institut français a lancé de nombreux chantiers ayant pour objectif de permettre une meilleure visibilité de l’existant et des perspectives d’évolution qui pourraient être mises en place dans l’établissement et inscrites sur le COM.

Ces chantiers décidés au dernier trimestre de l’année 2014 et qui se poursuivront en 2015, sont détaillés ci-dessous :

- audit sur l’organisation du personnel de l’Institut français,

- étude sur la commercialisation de services pour identifier la réalité du marché de l’ingénierie culturelle, quels types de prestations pour quels types de client et comment les commercialiser,

- étude sur les financements européens pour identifier le potentiel réel et la marge de manœuvre de l’établissement eu égard à son statut et à ses moyens humains,

- étude sur la marque de l’Institut français et sa valorisation,

- étude sur les «publics cibles» à l’international bénéficiant des actions de l’Institut français.

En fonction des résultats de ces différentes études, la Direction des Ressources humaines s’attachera à mettre en œuvre les objectifs stratégiques qui auront été identifiés par un accompagnement des salariés (formations, montées en compétences, etc.)